chuis vert ...

Publié le par les marques

Pärait qu'il faut plus dire qu'on est "rouge de colère"  mais "vert de rage", depuis la conversion de l'élite de la "gôche qu'a foiré l'accés au pouvoir" aux théories du Beau Nicolas ( pas le Sarko, quoique pour certains ... nan, le marchand de  gel douche loréal  ... ) . Parait qu'y a plus que l'expression "rouge de honte" qui trouve grace aux oreilles des rénovistes de la gochitude .... Les mots sont importants qu'ils disaient ... donc on rajoute  "rouge" à la liste des trucs vilain cracra au grenier ... Putain, vous allez voir qu'ils vont finir par nous priver de Corbière et de Fitou, ces enfoirés ... Je connais 2-3 tombes de députés socialos languedociens qui vont s'auto profanner  de l'intérieur ... Ils démarrent fortiche leur séjour sur les traces de Richelieu  ...  Et chacun, ou presque d'y aller de son couplet pour prouver  au Naboléon, à la Laulau et à Jean Pierre Pernaut que la "gôche qu'a foiré l'accés parti_socialiste_pire.jpgau pouvoir" , elle est aussi engluée de modernitude que ce qui reste de Gaullisme à l'UMP ... Là, "prem'sec" il a fait fortiche ... même Yves Calvi et F.O. Gisberg, ils avaient  pas osé espérer ...  que le PS approuve "l'économie de marché" ...  Nan, comme des gens raisonnables , ils attendaient juste que  la "gôche qu'a foiré l'accés au pouvoir" admette qu'on vit dans un monde  terrible, ma bonne dame, mais que c'est le seul possible, parceque c'est comme ça ... Une sorte de retour aux sources de la doctrine catho de l'enfer sur terre ... Mais comme, chez la "gôche qu'a foiré l'accés au pouvoir", ses jours ci, c'est la débandade des gnous devant la meute de hyénes journalistes , il a fallu que le dit Prem'Sec parle d'un "acte symbolique" pour marquer du sceau de la modernitude le retour des égarés au sein de la France qui gagne  ...  ... une sorte d'hommage au suzerain ... ou plutôt cette "humiliation" (  "aller à Canossa" ) ... de l'excomunié qui démontrait sa ( bonne ) volonté d'être réintégré dans la communauté des croyants ... en général en chemise ( mais là ... comment dire , comme de toutes façons il reste plus que les yeux pour pleurer ... ) corde au cou ... Alors, comme je sais qu'à La Rochelle , cette année , y a pas de librairie et qu'il faudra bien qu'ils trouvent un Credo à entonner pendant la montée des marches du Palais Brognard , je propose à Prem'Sec , aux louvetaux et Jeannettes, à Notres Dames ( celle de Paris et celle du marais ) ce petit credo qui devrait faire bander Jean Marc Sylvestre et mouiller culotte à  Liliane Bettencourt ... :

Je crois au Capital qui gouverne la matière et l'esprit ;

Je crois au Profit, son fils très légitime, et au Marché, le Saint-Esprit, qui procède de lui et est adoré conjointement ;

Je crois aux Matières Premières , qui, torturées par les bourses mondiales, se glissent dans les fils de la toile mondiale pour ressusciter monnaie virtuelle ; je crois au CAC40, au trés Saint NASDAQ, au cours du Brent, aux obligations du Trésor et à la Côte à la cloture ; je crois au Grand-Livre de la Dette publique, qui garantit le Capital des risques ; je crois à la Propriété individuelle, fruit du travail des autres, et à sa durée jusqu'à la fin des siècles ; je crois à l'Éternité du Salariat qui débarrasse le travailleur des soucis de la propriété ; je crois à la Prolongation de la journée de travail et à la Réduction des salaires et aussi à la Médiocrité des produits ; je crois au dogme sacré : ACHETER BON MARCHÉ ET VENDRE TRES CHER ;

et pareillement je crois aux principes éternels de notre très sainte église, l'Économie de Marché, son  Nom soit sanctifié pour les Siècles des Siècles ...

Amen. 

hollande_catho.jpgBon, j'ai abusivement modernisé  la terminologie un poil surranée de ce Brave Paul Lafargue ... Mais ça  devrait t'avoir une de ces gueules , tous ces  gendres et brus idéaux, une action EADS à la main, récitant ce credo modernisé, remontant le Boulevard des Capucines, puis la Rue du 4 Septembre, se flagellant avec le cable d'alimentation de leur PDA , avant de pénétrer l'un aprés l'autre dans le Palais Brongniart , pour déposer leur action "à la corbeille" ... Un coté Panthéon mai 81 qui devrait attiser l'admiration des français pour le parti socialiste ?   

Putain, j'ai un de ces mal à la gauche , moi ... j'hésite entre l'infarctus et le mal au coeur ...

Ils sont même plus Keynésiens, ces cons enfoirés ... leur reste plus qu'a passer un coup de peinture blanche sur les pétales de leur rose ... Alors, Plus rien ne risquera d'exciter les socialistes bêtes à cornes ... Pour les siécles des siécles ...
14.jpg

Publié dans soumission.sociale

Commenter cet article

garunkelf 19/12/2007 16:22

Satisfait de voir un blog ami ici... Je partage en partie ton point de vue en ce qui concerne le PS. En revanche, je suis de ceux qui pensent qu'aujourd'hui, l'essentiel de l'action militante, c'est à dire la façon de s'adresser aux salariés, ne doit pas etre uniquement et essentiellement orientée en direction du PS. En clair, matraquer le PS alors que la droite est au pouvoir et qu elle cogne fort, ce n'est pas pas peser dans le bon sens. Alors oui, il ne faut pas taire les reproches que l'on doit faire au PS, ne pas se censurer, etc. Mais dans un contexte social marqué par les attaques gouvernementales, il est urgent et fondamental de redonner confiance aux salariés, aux milieux populaires. Et cogner plus fort sur la gauche que sur la droite, c est je crois, achever le moral des gens, et precipiter la resignation, ce qui est tres defavorable et prejudicieux pour l'avenir. Je te donne juste mon point de vue, amicalement, cordialement. Salutations revolutionnaires !!

les marques 05/09/2007 09:54

bon, je ferme le fil ... je crois que tout a été dit ...et en prime comme j'ai pas envie de devenir un bloggeur zaffluent, genre birembaum ... merci à ceux qui sont venu de "webmail.assemblée nationale" :-))

paysan bio 05/09/2007 09:36

le principal reproche que je fais au PS est de mettre en place une réorganisation de la société et surtout des financements uniquement vers une certaine catégorie de la population:la classe moyenne,pas celle qui produit,celle qui gère les services publics,celle qui compte,celle qui soigne et celle qui réfléchit et écrit.,j'allais ajouter celle qui divertit mais avec les intermittants aussi le divorce est consommé.cette classe moyenne a besoin de pognon:beaucoup de pognon car il faut assurer un statut.comme le PS sait qu'il ne peut pas faucher aux riches trop bien organisés(medef,rotary etc...),il fauche aux pauvres.-tout d'abord en rognant sur toutes les aides accordées aux pauvres : montants indignes décidés sans l'accord des principaux intéressés,chasse aux RMIstes dans les départements etc...-ensuite en accordant des réductions d'impôts diverses et variées(parfois au nom de l'écologie ,ce qui est un comble) qui ne profitent bien-sûr qu'à ceux qui ont LA CHANCE de payer des impôts!!!!!!!!!là,bien-sûr i faut mettre en avant la valeur TRAVAIL,car c'est bien connu,ceux qui travaient payent des impôts,les autres c'est de leur faute si ils ne travaillent pas assez.seulement il y a l'impôt sur le revenu et les autres,les autres que les pauvres payent pour faire plaisir à la classe moyenne qui a pourtant certainement beaucoup moins BESOIN qu'eux de cet argent.le pilage des auvres, c'est facile:1- le PS se dit de gauche,les défenseurs traditonnels des pauvres2-le PS bloque toutes velléités d'organisation des pauvres(voir le sort réservé à AC par Delanoë)3-le PS n'accepte de discuter qu'avec des organisations structurées.4-et hop le tour est joué!!!dernier point,le PS n'aime pas la critique,donc il sensure toutes les oppositions de pauvres(voir le blog caricatural de Delanoë-il-est-beau)maintenant ma conclusion:je veux un rééquilibrage du pouvoir.un bi-partisme avec un PS de droite,c'est assurément la droite au pouvoir.donc la seule solution(pour nous les pauvres,les sous-classe moyenne)comme on ne changera pas la droite classique,c'est de s'attaquer au PS.de retrouver une vraie représentation de la population au pouvoir.des députés anciens chômeurs,ancien ouvriers etc...d'imposer la présence de pauvres dans tous les organes de décision.Le PS c'est dépassé,BASTA.il ne représente plus un ESPOIR mais la défense d'avantages mal acquiset donc pas question de pleurer pour eux,comme dit Marques,ils se sont foutus tout seuls dans La merde.pascal

emcee 05/09/2007 09:03

Comment pouvons-nous ne pas réagir ? Ce résumé de ce que nous avons dit, les Marques et moi, est hallucinant.D'abord, partir du principe que le transport aérien c'est  "faire payer l'avion des riches par les pauvres", c'est  un raccourci subjectif complètement absurde. Et  trouver que nous sommes "en désaccord sur le principe", c'est faire une analyse bien curieuse de nos propos à l'un comme à l'autre.Avoir conclu que "nous" trouvions que l'économie de marché, nous n'étions pas contre, là aussi, c'est bien hâtif  dans la mesure où déjà, vous posez ce terme comme signifiant des échanges équitables entre tous les pays. Ce que je réfute. Donc, nous ne parlons pas de la même chose. Et tout le reste à l'avenant; Giscard et Pompidou (???), le "premier parti de gauche de la classe ouvrière", etc.Je comprends que vous vouliez défendre le parti socialiste, mais vous ne le servez pas beaucoup, en l'occurrence, avec tous ces préjugés de départ et ces termes utilisés de façon inadéquate.Quant à mon projet de société, puisque vous voulez absolument le connaître, bien qu'il soit en filigrane dans mes propos, il se résume en trois mots: Liberté, Egalité, Fraternité. Tout un programme.

last action socialist 05/09/2007 04:04

oui emcee on a un prjet de société et on l'expose depuis tout à l'heure sous vos attaques sans voir le votre.C'est ça être de gauche., parler de la transformation sociale meme aux sceptiques.Sinon tu sembles en desacord avec les marques qui considére tout compte fait que payer l'avion des riches avec l'argent des pauvres c'est pas bien (je dis ça vu qu'il compare le fait de faire ça avec des politiques faites en septimanie qu'il semble désapprouver).et en fait si vous regardez on a progressé dans l'accord depuis le début de la discussion puisqu'au départ vous ne trouviez pas que l'économie de marché (défendue je le rappelle finalement par Besancenot) était une bonne chose ou au moins une chose à laquelle vous n'étiez pas fonciérement opposés.Nous de notre côté on a compris que l'un des principaux reproches fiats au ps étiat d'avoir pas gardé les systémes d'échanges économiques de Giscard et de Pompidou.Reste qu'on siat ce que vous reprochez au premier parti de gauche de la classe ouvriére mais pas ce que vous vous voulez comme monde même si on a compris que vous vous méfiez des échanges entre les peuples du monde.Bien allez ce coup là c'est vraiment mon dernier post.