No future , qu'il disait ....

Publié le

bab_pauvre_riche.jpgL'avait promis, Sa Sainteté Nicolas Premier, une france de pavillons Sam'suffit ... et comme il tient ses promesses, il a passé un soufflon à Notre Dame du Vatican, histoire qu'elle exécute fissa ... Alors, la dame, toute imprégnée des discours des gonzes de la pressekiment pôtes du boss sur la "modernitude qu'est bien" des "gauchitudes rénovées" ... et frappée par le look Jules des Deux Eglises gendre idéal du premier espagnol, ben elle passe les Pyrénnées, histoire de prendre des leçons ... "Nicolas Sarkozy veut faire de la France un pays de propriétaires et atteindre rapidement un taux de 70 % de propriétaires, contre 56 % aujourd'hui. C'est pourquoi je suis venue rencontrer le ministre du logement et les professionnels de ce secteur en Espagne, qui compte 86 % de propriétaires" qu'elle affirme entre 2 shoots d'eau de Lourdes ... Histoire de tenir, parce que ces salauds d'espingouins, hein ... ils auraient pu prévenir avant qu'elle se déplace, qu'ils étaient en bonne voie pour suivre l'exemple américain ... Pasque, il s'en tape, Saint Nicolas, des expériences foireuses des uns et des autres, il veut des résultats .  Et il est tétu , commecarton_froid.jpg tous les coqs nains ... "L'objectif de 500.000 logements par an, dont 120.000 sociaux, fixé par le président de la République, est très ambitieux, mais à la hauteur des enjeux. L’effort national, initié en 2007, sera poursuivi en 2008 et je souhaite qu’il soit parachevé dès 2009. De la même façon, la volonté du Président de permettre à 70% des Français de devenir propriétaires, notamment par la vente de 40 000 logements HLM, correspond à une aspiration profonde de nos concitoyens." ... Des fois, je m'interroge ... surtout quand je vois la manière dont Notre Dame du Vatican loge en Algeco ses fonctionnaires, place Bellecour, à Lyon, histoire qu'ils soient sur place lors de la visite de Sa Grandeur , au congrés des Offices HLM ... "à la fois pour la dimension symbolique d'une installation en province d'un ministère parisien, mais aussi pour rencontrer concrètement les acteurs du logement, eux-mêmes au plus proche du terrain" ... Bon vrai que place Bellecour, vu le déploiement de barrières et de képis, ils risquent pas d'être dérangés par les cloches, à part peut être celles de Fourvière, les conseillers de Notre Dame du Vatican ...  Vont pouvoir fumer l'encens ... porte2.jpg1 million et des brouettes de gonzes attendent les clefs d'un de ces trucs qui les mettraient à l'abri de la pluie, du froid et de la promiscuité des soluces de logement bricolées, parce qu'ils sont  pas assez friqués pour accéder au taudis du secteur locatif privé ... histoire d'avoir une porte sur laquelle accrocher les commandements d'huissier, et une boite aux lettres dans laquelle empiler les injonctions à payer ... et tout ce que trouvent nos évangélistes du libéralisme version doctrine sociale de l'église UMP comme soluce, c'est de vendre 40 000 logements sociaux par an à leurs occupants ... Vrai que ça va résoudre le problème ... Bon, on se doute bien que c'est pas du coté des Tarterets qu'on va vendre , hein, nous on est pas des moutons de l'année ... On va vendre, pour satifaire les injonctions de Sa Grandeur, tous ces pavillons pas pires que des maisons bouygues qu'on a construit depuis quelques années  pour loger les "français qui se lévent tôt classes moyennes en début de vie professionnelle" ...  Vont être contentes, les assitantes sociales des collectivités , de la belle récompense qu'on leur prépare ... Endettées à vie pour les 4 murs de béton pré-contraint d'un truc à refaire des la fin de la garantie décenale ... Et en plus , pour permettre de financer ce que la collecte de l'épargne populaire par le biais des livrets de caisse d'épargne finançait avant la longue marche vers la liberté ... architecte2.jpg Vont pouvoir cultiver leur haine du pauvre ... encore un peu plus ... Vont pouvoir légitimer leur adhésion au programme "tous coupables" de notre bon Mètre 1/2 Maître ... Enfermées derrière les clotures de leur "sam'suffit" qui fera le bonheur , pour des années, des usuriers , parce que, "ma bonne dame, votre chaudière, elle est foutue" ...
Pour les autres, les "qui se lévent tard", on va continuer à appliquer les bonnes vieilles recettes de construction des années 60-70 ...  ...celles qui ont fait la fortune des batisseurs leurs preuves ... En poussant les offices publics à vendre le moins naze pour financer du franchement pourrave ? Y a que des ennemis de la nation pour penser ça ... des corporatistes arqueboutés à leurs privilèges comme le président de la Confédération Nationale du Logement qui ose affirmer
«On risque de dire aux HLM : vous voulez du fric pour construire ? Alors vendez ! Faites de l’autofinancement.» ...
Des fois, je me dis que cette histoire de vente de logements sociaux, c'est limite celle de cet aveugle qui cherchait son briquet et que de bonnes ames arrètent pas de faire traverser d'un coté à l'autre de la rue ... l'avait qu'a pas fumer ce con ! ...
Et si on voulait pas devenir propriétaires ? ...
Parcequ'on sait bien ce qui leur arrivera, un jour, aux proprios ...
pendus2.jpg
Un immense merci à mono et au camarade babouse pour les petits dessins honteusement recyclés ....

Publié dans coup de sang

Commenter cet article

emcee 16/09/2007 12:32

Oui, je suis d'accord. Quand j'ai parlé des basanés (j'ai d'ailleurs par là-même un peu schématisé pour faire vite), je parlais surtout des US (voire de la GB), où ce sont les couches les plus pauvres de la population et où ils ont toujours été de tous temps marginalisés et dressés les uns contre les autres pour s'assurer que les divers groupes de la classe ouvrière ne se coalisent pas contre le Capital. Mais il y a aussi beaucoup de petits Blancs, dans le milieu rural et les zones industrielles dévastées, en particulier.  Et aujourd'hui cette crise s'étend à la "middle-class" qui est obligée de se défaire de ses biens ou qui surnage avec des dettes pour l'éternité. Bon, maintenant je m'en vais lire le billet suivant. Je l'ai entr'aperçu. Je sens que ça va me plaire…

les marques 16/09/2007 09:50

reste que les oppositions sont encore présentes, au moins de la part des offices publics ( enfin, ceux dont les patrons sont pas convertis au reaganisme du mêtre et 1/2 ... ) . Pas forcément pour de bonnes raisons avouées en plus ... (pas oublier que le "logement social" en tant que secteur économique fournit une part des emplois du clientélisme ..."socialiste" ou pas) .. en prime, une partie des professionnels de l'immobilier pensent qu'il serait souhaitable de dégonfler la bulle en douceur, et que ce genre de mesure risque d'aider à un dégonflage de baudruche un peu brusque ... à l'américaine ...et je suis pas sur que ce ne soient que les basanés qui trinquent .. en cas de crise ... les vrais problémes du logement social tiennent dans la déficience des politiques publiques, tant en matière de régulation foncière qu'en matière de financement, de qualité (je devrais dire d'exigence) de construction ( y compris environementale ) et d'urbanisme ( chuis pas sur qu'ils sachent ce que c'est , en fait ) ... ça devrait être l'un des enjeux des municipales à venir , à condition de pas se limiter à "faut changer le sable du bac à sable" de "l'expertise citoyenne" ... mais c'est pas gagné :-))

emcee 16/09/2007 01:03

Ce matin, je suis passée par ton blog, mais je n'ai pas eu le temps de lire le dernier billet. Excellent.Je pensais justement à faire un billet là-dessus parce que cela me fait hurler que le gugusse se soit emparé du pouvoir avec sa clique de vautours en promettant de réaliser tout ce qui n'a pas marché ailleurs (chiffres à l'appui) et qu'une majorité de français gobent les mouches (en l'écoutant ... euh ...) quand il parle. Devenir propriétaire de son logement: belle idée! Comme tu le signales, les US sont en plein marasme et qui c'est qui trinque en premier? Les malheureux (Noirs ou basanés si possible) à qui on a laissé croire qu'avoir une maison, c'était possible. Pris à la gorge, ils essaient de revendre et n'en tireront pas grand chose. Donc, ils vont rembourser à vie un truc dont ils n'auront pratiquement pas vu la couleur. Le capitalisme décomplexé les aura saignés à blanc et jetés dans le ruisseau.  Dans les années 80, Thatcher, sitôt arrivée,  encourage la privatisation des logements sociaux (ce que compte faire l'agité, donc. Il n'y en a pas suffisamment mais lui, il brade). Ce seront évidemment les meilleurs logements qui seront rachetés. Résultat: pénurie de logements sociaux convenables, pas de politique de construction de nouveaux, des milliers de familles se sont ainsi retrouvées dans des taudis, ou vivaient dans des foyers, dans des hôtels ou à la rue. Mais l'essentiel, quand il y a de la misère, c'est qu'on ne la voie pas, n'est-ce pas? Cela fait 25 ans de cela et cela ne s'est pas amélioré avec l'illusionniste de Downing Street. [http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=1921&id=34]Peut-être que quand il a rencontré Tony Blair, ils n'ont pas parlé de ça? Et que notre copieur de mauvais exemples n'est pas au courant.Voilà le programme auquel on peut s'attendre, mais les effets ne se verront pas tout de suite, alors, il peut continuer à hypnotiser les gogos. Comme avec ses chiffres sur l'"insécurité".