Redonner leur sens aux mots ... sur Salope ... et quelques autres ....

Publié le par les marques

L'autre jour , ici, je traitais la meilleure copine à la Gardeuse des Sceaux de "salope en Prada" ... ce qui, comme d'hab, m'a valu une volée de bois vert de la part des adeptes du parler juste ...  et lecteurs du petit  Larousse  ...
Je ne retire pas un iota de mon mépris pour la dame en Prada(tm) ... La dame qui se faisait payer une Carte Platine sur les fonds de l'Elysée, la dame qui a qui il ne fallait rien refuser quand sa "pas encore talonette 1er" , qui n'était encore qu'un "Nabot Léon", occupait les bureaux de Bercy ... C'est avec le pognon de la france d'en bas qui arrive pas à payer la cantoche de ses mioches  qu'elle va ,
la salope en Prada(tm) , se payer ses virées de petite bourge dans les hotels 5 étoiles, les boites branchouille, les restaux qui vont bien ... les magasins Prada de toute la planète ... Pendant 5 ans , en attendant le divorce ... Bon, la salope en Prada(tm) est pas la seule, juste l'un des éléments les plus voyants de cette france bling-bling décomplexée ... écrasante de morgue ... qu'on nous montre en exemple à longueur de boite à vomi et de torche cul ... Et nous n'aurions pas le droit de renvoyer ce mépris à l'expéditeur au prétexte qu'elle est une femme ? Bordel de merde !!! Allez expliquer à la femme de ménage de Bercy qui a pas pu payer la cantoche de son mioche que la Cécilia est sa soeur dans l'ordre des opprimées , si vous osez !!! Peu me chaud si la femme de ménage de bercy couche avec tous les mecs ou les filles un tant soit peu attentionné(e)s qu'elle croise sur son messenger pour oublier sa vie de merde, et prendre un peu de plaisir gratuit , si elle peut/veut ... Elle n'est pas salope pour si peu, nous ne sommes pas des curés, des bonnes soeurs, des puritains !!! Et en plus, il faut que je vous fasse une confidence : le sexe, c'est pas sale ... des fois, même ce serait plutôt bon ... et les "salope" prononçés sous la couette, ils sont plutot des mots doux ...
Mis il est des bassesses saloperies qui méritent le  salope  du déguelasse capable de toutes les  abjections ... 
la-photo-mystere.jpg

SALAUD, -AUDE, subst.
A. Vx, pop. Personne sale, répugnante, d'une grande malpropreté. Allez vous nettoyer, vous laver, petit salaud (Ac.). Un salaud, une salaude. (Dict. XIXe s.).
Empl. adj. Cet homme est bien salaud (Ac.).
B. 1. Surtout au masc., arg., pop., injurieux. Personne méprisable, dénuée de toute moralité; personne capable d'actes contraires à tous les principes moraux. Synon. pop. dégueulasse, saligaud, salopard; injurieux fumier. Grand, gros, ignoble, parfait, petit, vieux salaud; être le dernier, le pire des salauds; prendre qqn pour un salaud; traiter qqn de salaud. Le peloton, on l'entendait jamais. La clochette du curé, on l'entendait. Quand ce salaud-là commençait à sonner, ça voulait dire qu'un de nous allait y passer (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 583). Le fameux copain dont je parle est en réalité le plus beau salaud que la terre ait jamais porté: la vache finie, voleur, menteur, égoïste, la saloperie incarnée, capable de tromper père et mère (GIONO, Gds chemins, 1951, p. 64).
Au fém. (rare). Synon. usuel salope.

SALOPE, adj. et subst. fém.
I. Adj., vx, fam.
A. [En parlant d'une pers.] Qui est très sale, très malpropre.
Cet enfant, cette petite fille est salope, est bien salope (Ac. 1835).
B. [En parlant d'une chose] Qui est vil, bas; qui inspire de la répugnance. Synon. abject, ignoble. Cependant, la guerre salope [contre Léopold et Clotilde] continuait avec une violence plus intolérable
(BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 260).
II. Subst. fém.
A. 1. Fam. Femme, fille très sale. (Dict. XXe s.).
2. Populaire
a) Femme débauchée, de mœurs dépravées, ou qui se prostitue.
b) P. ext. [Sans implication sexuelle] Personne qui se conduit mal.
Merde de merde, je ne veux pas dans ma maison d'une petite salope qui dise des cochoncetés comme ça (QUENEAU, Zazie, 1959, p. 26).
B. Pop. [S'adressant à un homme, notamment à un homosexuel, pour marquer un profond mépris] Il voulait observer le manège des tantes (...). La kermesse du boulevard Sébastopol, était une célébrité dans son genre, c'était là que le contrôleur des Finances Durat avait racolé la petite salope qui l'avait occis (SARTRE, Âge de raison, 1945, p. 131).
C. Pop. [Pour désigner ce qui est méprisable, ce qui est source d'ennuis] Une sortie furieuse de Saint-Victor contre tout ce qui est, y compris la nature, « cette salope qui prodigue avec insouciance les insectes et les astres, les morpions et les planètes » (GONCOURT, Journal, 1860, p. 707).

2 acceptions connotées sexuellement , et ce sont celles là qui sont lues , systématiquement ... Comment dire ... redonner du sens aux mots ....tout leur sens ... tous leurs sens ... En finir avec cette automatisation à laquelle aboutit certaine méthode d'apprentissage de reconaissance des mots ( on apprends plus à "lire", on apprends à mettre les morceaux d'un puzzle dans le bon ordre ... ) ... 

En plus, j'aime pas Prada ...  Et si on y fait pas gaffe, ils vont nous en faire une diana bis, de la salope en Prada
(tm)
Y a comme un truc qui me chagrine , quand même, dans cette histoire de salope en Prada(tm) ... le rikikizizi, il va pas pouvoir réaliser son fantasme d'ouverture avant 2012 ... 
sarkolene_300.jpg
Tous des salauds les mecs, avec leurs fantasmes d'ouverture, pour pas dire de béance ... zobsédés !!!
Z'aurait presque réussi à m'énerver ... bon pas tant que le camarade Fontenelle ... qui semble cultiver avec son talent coutumier des haines bien pires que les miennes ... le matin, ça te fout une de ces pêches ... ça et la bande de Niet ... et j'avoue un petit faible pour Soustif et calbute ...

Ps: j'ai jamais écrit nulle part qu'elle allait se cracher sous le pont de l'alma, la salope en Prada(tm) , même si ça ferait bien bicher quelques marchands de cierges , entre autres ... non, les fonds de l'élysée vont continuer à alimenter la smala, avec juste un peu moins de discrétion que sous la bande à Jacquot ... Bling-bling je vous dis ... Prada quoi ...

Publié dans coup de sang

Commenter cet article

vieil anar 16/10/2007 13:03

Putain, l'accessibilité aux coms, ça craint; le précédent s'est perdu!!Chèr(e)(s) les marques, (j'adore cette ambiguité anatomico-sexuelle, et pluro-singulière de surcroit).Une salope en Prada, (s'cusez-nous M'sieur Prada!), c'est comme un blanc en neige ou un soufflé au fromage!, c'est si facile à faire et en même temps si difficile à réussir!  Alors, la môme Cécilia, c'est comme un euphémisme ambulant, avec à la fois cette ambiguité sexuelle évidente, (j'ai pas dit qu'c'était un travelo, hein!), et cette sublime élégance un peu vulgaire!! Alors, évidemment au nabot à talonnettes, le costar Prada, ça lui va va comme à une tringle à rideaux! Mais Cécilia, aaaaaaaaaaaaaaaaahh, c'est ôt chose, sauf qu'à l'arrivée ça fait un peu pouf de luxe quand-même!Bon, de toutes façons le pied, dans tout ça, ça s'rait qu'elle le largue, notre vizir! A plus

mc 16/10/2007 09:08

Je persiste, et le manifeste des 343 salopes me donne raison, elles avaient bien perçu le caractère à la fois rétrograde et misogyne (pléonasme) de l'injure, et elles se la sont appropriée. C'est tout à fait différent de l'utiliser "pour de vrai"

les marques 16/10/2007 08:15

le haricot de mouton ... ben , comment dire ... il aurait converti un vegan ... enfin presque ...bon promis, dans un prochain post , je parle des enfoirés à rollex ...qui a dit "julien dray" au fond de la salle ?????

emcee 16/10/2007 00:10

Ce que j'en ai vu sur elle ne m'incite pas à casser la tirelire.
Quant au président, si le costard de la photo officielle c'est la même marque (je ne citerai pas le nom, n'ayant aucune chance de me voir offrir un séjour de rêve), pas mieux.

Au fait, et ce haricot de mouton?
L'avait l'air fort convivial, ma foi.

emcee 15/10/2007 22:55

Je ne connais pas suffisamment cette personne pour juger de son degré de cynisme. Certes, tout ce monde mal léché, et qui se sert avidement et ostensiblement dans les caisses de l'Etat comme des pirates s'emparent d'un butin, n'est pas joli à voir. Mais il me semble que tous ceux qui sont au gouvernement sont bien plus dangereux que la dame, aussi calculatrice et vénale soit-elle.Si c'est l'argent qui semble la motiver, les autres c'est l'argent ET le pouvoir. Et, eux, sont appelés à rester et à poursuivre le pillage. Cela dit, ses robes "officielles" (celles que j'ai aperçues sur les magazines pipole) prouvent , si besoin était, qu'elle a un goût de chiottes. ;-D

Eva_bien 15/10/2007 23:37

pffffffffff toi aussi t'aimes pô prada ?????