Bwana,dégages ... on a déjà donné !!!

Publié le par les marques

L'afrique en a marre ... marre qu'on s'occupe d'elle pour la sauver, corps et ame,  en fait pour lui donner des leçons , comme au temps des pêres blancs, des administrateurs, des bwanas ...
L'afrique en a marre de notre vision "tintin au congo", de notre vision "discours de Dakkar" ...
L'afrique en a marre qu'on lui donne des leçons d'humanité, nous hommes blancs qui détruisons tous nos mécanismes de solidarité ...
L'afrique en a marre qu'on lui donne des leçons de non instrumentalisation politique de la pédophilie, nous dont le Président a fait de ce type de déclaration son fond de commerce ...
L'afrique en a marre qu'on lui donne des leçons de présomption d'innocence, nous dont le président ordonne des rafles au faciès, nous dont le président estime que les seuls putatifs innocents sont les membres de son gouvernement , et ses amis du CAC40 ...
L'afrique en a marre qu'on lui donne des leçons de justice, de morale politique, de soumission à l'ordre économique mondial, de moralité entrepreneuriale , ...
kouchner_rien.jpg L'afrique en a marre de se voir montrée du doigt pour sa putative barbarie intrinséque ...
La chiquotte, les cases défoncées, les femmes et les enfants pris en otage pour s'assurer la docilité des travailleurs forcés, ce travail forcé, pour construire routes, églises, postes militaires, chemin de fer, ou pour venir crever , pieds nus, dans le froid des tranchées de verdun, pour alimenter en main d'oeuvre les plantations d'un bout à l'autre du continent ... Ca, c'était la réalité de ce continent , celle qu'on lui a construit durant un siécle de dépeçage, celle qu'on lui a laissé pour seul héritage à partir des années 1960... ces frontières taillées à la machette et au Lebel, au mépris d'une histoire niée , ou tracées sur une carte blanche, sur un coin de table , à Berlin ... Ces incapacités à vivre ensemble sur lesquelles nos états et nos multinationales ont joué pour asseoir leur omnipotent pouvoir ...
"Bwana, dégages, on a déjà donné...!!!" cette impression d'entendre ces mots, derriére tout le dégueulis médiatique autour  des illuminés de l'arche de zoé ...  N'en déplaise à Maitre Connard , ils sont tout sauf des victimes les valeureux humanitaires ... Ils peuvent toujours revendiquer la présomption d'innocence, le Collard , not'bon président, et quelques autres ... Chais pas s'ils sont pénalement coupables , la bande d'humanitaires, mais je leur trouve une de ces filiations qui a de quoi donner de l'urticaire ... sur tout le continent africain ... Mêmes regards allumés de putatifs martyrs shootés à l'encens, même certitude de détenir La vérité, même volonté de sauver à tout prix, ... ils ont juste remplacé les soutanes par des tee-shirts ... Et ces soutanes là, elles sont moralement coupables des pires putasseries ...
missionaire.jpgIl y a du pêre blanc chez ces allumés de l'humanitaire ... bien sur, on ne parle plus de sauver les ames innocentes pour attirer le pognon des bonnes ames, non, juste de sauver les millions d'innocents ...  il y a du croyant chez ces allumés, qui évacuent à priori toute critique au nom de leur vérité "L’Arche de Zoé s’exposera certainement aux foudres de Khartoum, de certains politiciens, de quelques philosophes ou autres «grands penseurs» qui vont crier au scandale ..."
Ils avaient des velléités de martyr ? ... l'afrique va leur en donner ... Never mind ... mais comptez pas sur moi pour leur procés en béatification ... Pour le reste, j'ai autant confiance dans la justice Tchadienne que dans la justice de mon pays ... pour libérer rapidement les journalistes et le personnel navigant, qui étaient, à priori, juste des travailleurs , dans cette galère ...

 



et pour en savoir plus :
Sur le Darfour
pis le petit coup de gueule d'un "blanc"
Pis les interrogations d'un africain extrait :
"j'ai une vision perverse du monde: je pense que les parents de ses enfants aiment autant leurs enfants que les autres parents de la terre. Je pense par ailleurs que ce n'est pas parce que l'on est pauvre que l'on a pas le droit d'avoir cette vision stupide selon laquelle on aurait une culture à transmettre. En l'occurrence, au Tchad et au Darfour, les gens sont musulmans et considèrent que l'on ne doit pas adopter des enfants. On peut certes éduquer des enfants qui ne sont pas les siens, mais à condition de préserver leur filiation et de leur expliquer qui est leur 'vrais' parents. On peut ne pas être d'accord avec cette conception, mais il n'en demeure pas moins que si on veut aider des gens, il faut d'abord les respecter un peu. De plus, si on veut aider les personnes qui vivent au Darfour, pourquoi ne pas aider toute la famille plutôt que de juste venir prendre certains enfants en laissant les adultes et adolescents se débrouiller tous seuls? Doit-on comprendre qu'à partir de 15 ans, on ne mérite plus vraiment une vie décente?(...)"

Edit dimanche 4 10h40 ...
On apprend coup sur coup que le carrosse aérien présidentiel a décollé en direction de N'Djaména ... que les journalistes et hotesses sont en passe d'être libérés, que le carrosse présidentiel devrait déposer les hotesses espagnoles à Madrid puis ramener les journalistes à Paris  pour une conférence de presse qui devrait permettre à son éminence de de gagner 3 points dans les sondages ... ça vous rappelle rien ... des otages libanais ramenés par un pote à Pasqua trés opportunément ...


Publié dans coup de sang

Commenter cet article

Hady Ba 16/11/2007 09:49

Désolé de réagir aussi tard: j'étais volontairement absent du net pour travailler un peu.C'est un honneur d'être cité dans votre blog que j'ai découvert via le monolecte et que j'apprécie beaucoup.

Jean Salim R 14/11/2007 06:29

Nous sommes tous coupables !Coupables d'indifférences. De silences. De mépris et de violences. Complices d'infamies, de vilénies, et tous réunis dans la même vulgaire association de malfaiteurs prédateurs : Nous tous sommes des comparses associés aux actes des tueurs de vies et des assassins de survies, de tout un continent meurtri !Non ! Ne renions plus notre Grand Crime contre l'Humanité ! Nous tous profitons sans scrupules des actes de pirateries de ces toutes-puissances matérialistes, dont nous sommes devenus des valets, puisqu'elles nous assurent nos quotidiens, appuient nos suffisances et endorment nos culpabilités, d'êtres soi-disants raisonnables, mais sans aucune sagesse !Persister de refuser ces terribles réalités rendront fous de regrets nos générations futures : Osons regarder en face, l'étendue infinie de nos pourritures glacées, acceptons enfin de voir défiler sous nos yeux repentis, toutes les figures, de toutes les âmes de tous ces trépassés, que nous avons enfermés dans des tombeaux d'oublis, abandonnés au bord de nos repas d'ogres insatiables, et rejettés dans les profondeurs de notre indicible vanité, d'humains qui se targuent d'appartenir à des cultures développées, prétendument évoluées.Nous avons pillé et continuons de brigander l'Afrique. De dérober ses fruits. D'incendier ses racines. De ravager ses traditions. Nous avons asservi ses ancêtres, battu ses hommes, violé ses femmes, volé ses enfants, et voilà que nous poursuivons toujours nos basses-oeuvres en toute impunité, plus pitoyables encore que le dernier des derniers des individus misérables.A quelle sorte de dignité et de respect pouvons nous prétendre sans en rire s'il vous plait ?Partout où nous sommes passés, nous avons cassé, divisé, brisé, détruit et avili tout ce que nous touchions : Nous avons transformé la paix des plaines en des océans de haines, remplacé la sérénité des siécles en des passions vilaines, et gravement modifié le cours du temps en des brasiers ardents.Nous, occident bien-pensant. Nous, civilisations éduquées et instruites. Nous, villes de lumières et de progrés. Nous, vils esclaves de profits, bêtes égoïstes et stupides. Nous, arrogants et fiers de nos ignobles dominations économiques et militaires. Nous, indubitables et intangibles dégénérescences de l'espèce humaine, que la Terre peine à porter, à défaut déjà peut être d'avoir à subir la pénitence de nous supporter.Voyez encore notre incroyable et vaine prétention d'humanitaires désoeuvrés à Abéché au Tchad, hypocrisie cachée sous l'enjoleuse appellation de "children rescue", pourrie de compassion utilitaire, et d'ingérence déplacée. Rappelons nous encore sur notre île aussi la sainte volonté d'aider des filles et des fils, enlevés à l'amour de leurs familles démunies, et exilés loin de leurs coeurs. Ecoutons enfin transpercer dans le noir de nos nuits, les cris perdus de tous ces immigrés éperdus d'espoirs, qui frappent aux portes de nos conforts sans remords, et qui traversent des frontières de peurs, de douleurs, et de malheurs, sans fin autre que celle de désirer profiter juste un peu, de tout ce que nous avons, hier, aujourd'hui, et demain sans frein, retiré de leurs bouches, soutiré de leurs assiettes, et surtout prélevé sur leurs faims.Lampedusa, Ceuta et Melilla ou Mayotte résonnent comme autant de Gorée contemporaines : Des escales qui sonnent le glas et l'effroi de milliers d'âmes blessées, rabaissées, humiliées et bafouées : Ô combien immense est ma Honte, mais combien plus intense est ma Colère ! Mais de quelle conscience sommes nous dotée pour laisser se perpétrer de telles horreurs ?Sommes nous véritablement si méprisables pour être aussi abominables ?Salaam 

emcee 11/11/2007 11:27

Bon, si tout va bien, c'est très bien!@ plus

les marques 11/11/2007 08:12

pas mort, juste en pause pour plein de raisons, entre autre un poil de déménagement - aménagement, plus des interrogations sur le sens de plein de choses ( ou leur utilité ) plus un gros coup de flemme ... donc c'est ma période Paul Laffargue ... je m'octroie le droit à la paresse bloguimachin ...

emcee 10/11/2007 12:56

Pas de nouvelles depuis un moment. Ca va?Amicalement