Défendre de sales cons ...

Publié le par les marques du plaisir

J'en ai marre d'être obligé de défendre de sales cons contre d'encore plus sales cons ... La Police de la République a la charge de le défendre contre les menaces qui "pésent" sur lui ... c'est son rôle, c'est le signe que nous vivons encore dans un état de droit et c'est trés bien ...
Le coup a été remarquablement joué ... "On" a fabriqué un martyr ... avec une belle cible dans le dos ... et comme il se trouve toujours un abruti pour ne pas savoir résister à l'appel d'une cible ... la machine est lancée ... De ces fatwahs comme savent les prononcer nos intellos bien pensants ... Si tu critiques un sale con, victime d'encore plus sales cons, tu es forcément un salaud complice de ces encore plus sales cons ... De la disqualification de tout discours critique au nom de ce statut de "victime" si cher à notre occident post-judéo-chrétien ... Le nouveau totalitarisme rampant, gluant, de la compassion envers les victimes ... Qui fait oublier les "bombes à sous munitions" au nom de la shoah, Qui fait oublier les morts des marchés et des bistrots de jérusalem au nom de sabra et Chatillah, Qui fait oublier les enfants morts d'Afghanistan et d'Irak au nom du 11 septembre, Qui fait oublier les morts de Madrid au nom de ceux de  Najaf ... Le débat n'est plus possible, par "décence" envers les "victimes" ... Insidieux et ignoble totalitarisme que celui qui m'empéche de dire que NON, Monsieur Redeker n'a pas dénoncé l'islamisme, comme le prétendait Goupil ce soir sur France 3 ... Monsieur Redeker joue en permanence sur la confusion entre la critique légitime de la religion et la mise à l'index de
"l’insidieuse pression musulmane " ...
Monsieur Redeker n'est pas Michel Onfray ...
Mais il se verrait surement bien ( et avec lui certains à la rédaction du figaro ) en Louis Ferdinand Céline de ce XXIème siécle à vomir ... en chantre de ce nouvel antisémitisme qui monte , l'antimagrébisme ....
Quelles qu'aient pu être ces "qualités" de plume , Louis Ferdinand Céline n'arrivera jamais à la cheville de bien des paysans cévenols qui savaient ou étaient ceux qui se cachaient mais ne parlaient pas ... Le "génie" au service de l'ignoble, ce n'est jamais que l'ignoble ... Mais Céline est à nouveau adulé ... signe de temps ou la cruauté morbide reprends le pas sur l'humanisme ...

Pour Monsieur Redeker ... que la Police fasse son travail ...



Le sommeil de la raison produit des monstres ...


Publié dans coup de sang

Commenter cet article

eva_bien 22/11/2006 10:09

Comme disait mon pépé: "Qui pisse dans la tempête, se mouille les chaussettes"

Juju 22/11/2006 08:31

Seulement un petit merci en passant pour l'avoir aussi vu

les marques du plaisir 04/10/2006 18:59

euh ... là c'est double tare ... par rapport à l'occident judéo-chrétien et par rapport à bien des sociétés du tiers monde qui considérent l'homosexualité comme une tare de blancs ...sans compter le gout immodéré pour le harem colonial dans le ghetto gay ...

ayoub 04/10/2006 18:08

Les médias ne sont armés que pour faire du sensationnel. Et ceci est un constat général.Un travail d'intellectuel implique une certaine rigueur qui n'est plus la bienvenue.Et puis, oui tu as raison : les musulmans deviennent les juifs de ce siècle.Imagine un musulman noir maghrébin et homosexuel?Ayoub ...

les marques du plaisir 04/10/2006 10:35

je persiste effectivement à dire que faire le coup de poing, en 1934 contre Maurras et ses nervis était légitime ... le probléme est que les sous-maurras du XXI siecle la jouent sur ce mode victimaire qui les place "médiatiquement" à l'abri ... les médecins pro-choice américains assassinés par les intégristes évangélistes , personne en parle, ce sont des hommes debout qui assument leurs choix ...les derniers religieux adeptes de la théologie de la libération en amérique latine assassinés par les sbires des propriétaires avec la bénédiction de l'Opus Dei , donc de fait du vatican, personne n'en parle, ce sont des comabttants ...il faut savoir jouer du compassionnel pour être "audible" médiatiquement ... les vrais intellectuels progressistes savent pas faire, ils se battent ... tel est le probléme ...