selon que vous serez ... petite histoire de "laîcisme"

Publié le par les marques du plaisir

Commencent à me les casser grave, les intégristes laïcards , autant que les barbus, les ensoutanés, les  chapeautés ... Chais pas si vous vous souvenez , y a quelques mois, les cris de pucelles effarouchées de nos  héritiers ( dont certains sont des femmes ... ) du petit Pêre Combes ... Y a des assocs de gonzesses émules de belphégor qu'avaient osé demander des plages horaires dans certaines piscines municipales ... la patrie est en danger, en avant enfants de l'école laïque, faut envoyer la troupe, faut karcheriser l'islam ... demain, on aura des minarets au fond de la corrèze, avec prières obligatoires et burkah pour les mamies ...
Et puis aujourd'hui, le Monde lâche quelques  infos qui surprennent ...
Le probléme de "l'invasion des piscines publiques" ... c'est pas d'aujourd'hui ... depuis 1996, une assoc religieuse bénéficie d'un créneau réservé dans une piscine de Strasbourg ... Depuis 2000 une assoc religieuse bénéficie d'un créneau réservé dans une piscine de Lille ...  Depuis 2003, une assoc religieuse bénéficiait d'un créneau réservé dans une piscine de Sarcelles ... 2 sont juives "orthodoxes" ( tiens, c'est bien la seule religion qui n'ait pas "d'intégrisme" ... ) la 3ème musulmane ... euh pardon "islamiste" ...
Trés bizarrement, nos intégristes laïcards n'ont été choqués que par la ségrégation Lilloise ...
Ils sont pas choqués que le "communautarisme" homo amène à des plages spécifiques dans les piscines parisiennes ... Ils sont pas choqués par l'enfermement volontaire d'une partie de notre société dans des ghettos voulus ... Mais quand une minorité de la partie de notre société qui est enfermée, au plan géographique, social et économique dans des ghettos subis demande une "égalité" de droit à la ghettoîsation voulue , non, là c'est trop ...
Quand on voit pousser autour de beaucoup de villes, comme des champignons, les centres de culte évangéliques, finançés par le fric de Dallas ou du Wisconsin, ou l'on fait du miracle à la chaine , ou l'on endoctrine les futurs martyrs du néo-créationnisme, ou l'on prépare les futurs assassins d'avorteurs, ils sont brusquement atteints d'une aphonie fulgurante, les bouffeurs d'imams ... les ceusses qui s'extasiaient , il y a quelques années sur la sagesse millènaire de la société indienne ... la société ou les parias savaient rester à leur place, et les femmes se laisser cramer avec leur défunt époux ...
Mais qu'il sorte un bout de mosquée sur un terrain, et l'on voit se déchainer tous ces jeunes gens propres sur eux, avec leur discours d'un autre siécle ... Sont bien muets quand un groupe de vieux cathos intégristes s'indignent d'une affiche à Charleroi ou dépose une bombe dans une théatre espagnol... mais comptez sur eux pour pousser leurs cris d'orfraie quand un obscur mollah, au fin fond de son trou afghan, lance une fatwah sur l'un d'entre eux ... comme il en lance 2000 par an ... Ben oui, c'est une industrie la Fatwah, comme en son temps la cotation des films par l'office catholique du cinéma, l'inquisition, la mise à l'index, la bénédiction des tueurs et para-militaires par les adeptes de l'Opus Deï ...
Dans un certain sens, cette partie de la "gôche" reste fidèle à ses traditions, à défaut de valeurs ... La fin du XIXème et le XXème siécle ont aussi été marqué par un antisémitisme de gauche , aussi virulent et violent que celui de Maurras, signe d'une société profondément marquée par l'antisémitisme chrétien :
"Nous savons bien que la race juive, concentrée, passionnée, subtile, toujours dévorée par une sorte de fièvre du gain quand ce n'est pas par la force du prophétisme, nous savons bien qu'elle manie avec une particulière habileté le mécanisme capitaliste, mécanisme de rapine, de mensonge, de corset, d'extorsion" Jaurès 1898 .
On peut plus reprocher à un"peuple" son habileté à manier les mécanismes du capital, depuis qu'on "réconcilie la france avec l'entreprise" ...
Puis , ils font chier tous ces pauvres, basanés, bronzés, ou franchement négres, à rappeller en permanence au moment de la messe de 20h, la merde qu'a généré la conversion de la social-démocratie au néo-libéralisme, le flingage des idéologies, de l'histoire, la liquidation de tout ce qui faisait tenir à peu prés debout les ghettos fabriqués par le Gaullisme triomphant, la destruction de l'outil école publique, l'avénement du cynisme en mode de pensée ... pitan j'arrète l'inventaire à la Prévert ...
Font chier, ces bougnoules de nous rappeler en permanence nos erreurs, nos lachetés, nos compromissions ...  Aprés ils s'étonnent qu'on puisse les haïr ...
Bon, c'est vrai que pour qu'on puisse affronter cette haine sans trop de problémes de "conscience" ( chéri c'est quoi une conscience ??? ) fallait trouver des fringues un tant soit peu présentables, des fois que les "petites mains" de "touche pas à mon pôte" sortent des placards où on les a enfoui pour nous balancer des baffes ( ben oui , on croit au surnaturel nous, surtout depuis que Libé a une rubrique horoscope ... ) ... Alors , on a ressorti la panoplie "emile Combes" ... Bouffer du religieux, c'est de gôche ça, c'est présentable... et en plus transgressif en diable ...

Désolé de vous contrarier, mes biquets , l'anticléricalisme de Combes a pu s'imposer parcequ'il participait de l'émancipation d'une société ... L'église catholique, à la fin du XIXème siécle était l'un des piliers majeurs d'un système d'oppression économique,politique et sociale ... et perçu comme tel par une part importante de la société ...
Chuis pas sur que l'islam soit vu ( senti ? perçu?), actuellement, comme le principal facteur de leur oppression par les musulmans français ( ou résidant en france ... ) ...  Par contre, l'antimaghrebisme, même de gôche, même rebaptisé islamophobie, ou laïcisme ... et un zeste du "no future" si cher à nos libéraux ...

Et ils se précipitent tous, les anciens gauchos de 68, les anciens chroniqueurs de l'huma, les pôtes du Zéro absolu, pour chroniquer dans les pages accueillantes du Figaro, se répandre chez le larbin des monarques,  ... Faire du bruit pour pas laisser entendre ces millions de voix maghrébines qui demandent juste le droit à l'indifférence ... y compris dans leur pratique religieuse souvent occasionelle ...

Vers chez moi , on dit souvent "faire d'un pêt de langouste un coup de mistral" pour  parler de suramplification ( médiatique ou pas ) d'un non-évènement ... Y a des pêts de langouste assez nauséabonds, malgrés la taille de la bestiole ....


image reproduite sans autorisation, mais à titre d'illustration de mon propos ... non mais !!!



Publié dans coup de sang

Commenter cet article

mc 15/02/2007 14:24

Oui, mille fois oui à la notion d'intégrisme de la laïcité, qui éclaire très bien le propos. Je viens juste (ailleurs) de traiter Philippe Val de fanatique et de mettre en doute sa légitimité à parler au nom de la laïcité.

céleste 08/10/2006 12:06

 
"Combattre la notion de religion est essentiel, combattre les croyants sur le mode de la haine est une erreur criminelle "
absolument d'accord!
pas le temps de développer, je reviendrai
"Diviser pour mieux régner"  Machiavel

les marques du plaisir 08/10/2006 09:44

je pense que cette notion d'intégrisme laïcard, renvoyé comme la réponse du berger à la bergère à ceux qui pratiquent des amalgames gerbeux ... prend ces derniers temps tout son sens ....et le plus comique est que cette défense de la laïcité est portée/soutenue par des zélotes d'une religion ... à des fins toutes autres que laïques ....

les marques du plaisir 08/10/2006 09:33

euh ... c'est marrant comme remarque ....je trouve la même dose de haine chez certains "laïcistes" que chez tous les intégristes cathos, protestants, juifs ou musulmans ... et la haine pour ce qui n'est pas de la "secte" me semble l'un des points communs de tous les intégrismes ...Combattre la notion de religion est essentiel, combattre les croyants sur le mode de la haine est une erreur criminelle ....

Georgiot 08/10/2006 01:13

Votre notion d' "intégrisme laïcard" n'a aucun sens et enlève tout crédit à votre article. C'est de la pure propagande qui vise à imposer la religion.