halte au blasphéme ...

Publié le par les marques du plaisir

Si vous êtes pas content ... fermez votre gueule ... sinon, direct le tribunal de la trés sainte inquisition .... faut pas traiter une entreprise qui satisfait pas à sa part d'obligations dans le cadre d'un contrat des noms d'oiseaux qui vous viennent à l'esprit ... faut pas dire escroc, voleur, incapable, malhonnéte, pasque c'est blasphéme , mon fils ... il te faut apprendre que le seul escroc, voleur, incapable, malhonnéte, c'est toi, client ... Le client est pêcheur par essence ...
L'entreprise, que son nom soit sanctifié ( pour son régne et sa volonté, c'est déjà fait, ils sont arrivés ) , est victime des circonstances, des scories du service public, de ta négligence, de ton impatience, de ta volonté d'habiter dans ce coin pourri, de ta pingrerie qui t'amène à refuser de verser ton offrande de 29,90€ mensuels sans miracle de la technologie en retour, de ton statut de pêcheur quoi ...
heureusement que nos inquisiteurs ont repris du boulot pour "traquer les blasphémateurs, partout ou il exercent leur sinistre ouvrage, et les amener à la repentance" ...

Et ça marche ... un malheureux l'a appris à ces dépends , qui avait blasphémé le saint nom d'un fournisseur d'accés internet ... Il a du reconnaitre son erreur, et se rétracter, afin d'éviter la condamnation par la justice des hommes, car "Dieu ne veut pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse" ...
sa confession est en ligne ici ...

Il faut rappeler que notre gouvernement, comme ses prédécesseurs, fort épris de défense des consommateurs, a vidé de tout contenu la possibilité de recours collectif des consommateurs ... pour le plus grand profit d'entreprises qui ( pour pasticher nos toutous de la boite à image ) "prennent leurs clients en otage en les privant du droit à la libre circulation des idées" ... entre autres ... Il faut rappeler qu'un ministre avait estimé qu'il faudrait un délai pour que les entreprises du secteur des "nouvelles technologies" parviennent à proposer à leurs clients des contrats légaux ... ben oui faut pas déconner, momo qui pique un porte-monnaie , il va direct en taule ... les FAI qui entubent 15% de leurs clients, ils poursuivent les dits clients pour diffamation ... Bon c'est vrai que "nous vivons dans un marché unique , c'est le marché qui décide" ... et les états et la commission européenne disent amen ....

A part que le "marché" il oublie un peu trop que , sur 80% du territoire, il peut gruger le client grace aux investissements publics faits par les régions et les Départements ... c'est à dire grace au pognon du contribuable ... ADSL et téléphonie mobile confondue ...

Mais faut pas croire que ça te donne des droits , salaud de client ...


Allégorie"le marché se préparant à la lutte contre l'hérésie"
collection personnelle R.D.de V.
Ministre du culte ...








Publié dans Délation...........

Commenter cet article