quand Arte parle de cul ... France 3 parle des classes défavorisées ....

Publié le par les marques du plaisir

Hier soir, grandissime soirée télé ... Arte nous parlait de cul, enfin d'orgasme ( faut pas paniquer les classes moyennes ... ) avec des témoignages fracassants genre "je pense que oui, la taille du pénis est importante" ( on dira pas bite, hein on est sur une chaine culturelle ... ) " les sensations les plus fortes que j'ai eu , c'était pendant une fellation" ( on dit pas pipe , cf ci-dessus ... ) ... les "faut pas qu'elle touche mes fesses, chuis pas pédé" (là je traduis pasque c'est plus clair en français ... ) et l'inénarable psycho sexo machinologue zexpert qui affirme tout au long du bouzin que "sans amour, y a pas de plaisir , faut pas déconner, on a bien besoin d'habillage guimauve pour passer le gout du péché .... et en plus quand t'es amoureux tu as des orgasmes dix fois plus forts " pour finir sur les stages de sodomie tantrique ( authentique, tu prends 10 mecs dans une ferme ardéchoise et tu leur apprends le stade anal , avec exos individuels, le reportage dit pas si ils passent aprés aux exercices collectifs ... ) ... bref du Arte sauce dossier psycho du Nouvel Obs,regardable que parceque les gens qui ont monté le truc ont inséré quelques images décalées façon "radiographie d'un doigt dans le cul" ...
Sur France 3 par contre, on causait choses sérieuses ... "Riches et pauvres , quelle différence" ... Le petit jeune homme propre sur lui cause des "classes défavorisées" ...
Premier constat, Daroussin a toujours autant de bordel dans la tête ... j'ai passé 20 minutes à essayer de trouver un sens à son discours, à part que "avant les riches protégeaient les faibles", et que "les pauvres, c'est moche, bruyant, con et violent", ... je dois être con ... normal, chuis pauvre ...
Deuxiéme constat, les nouveaux dessinateurs de Charlie sont bien dans la ligne de Val ... font de l'ethnologie chez les friqués, et trouvent que "ils sont semblables aux ados que j'ai connu" ... ceux qui mettent à l'écart le fils du boulanger ... et savent que la hiérarchie de valeurs c'est que celui qui porte 10 000 euros de fringue sur son petit cul, il vaut mille fois plus que celui qui leur permet de bouffer des croissants le matin ... des petits jeunes gens qui pensent : "mes amis et moi ne faisont pas partie du commun des mortels, ceux que l'on voit  dans la rue courir à leur besogne , ou dans les cuisines s'affairer au service ...Nous baignons dans cette évidence depuis notre plus tendre enfance, Nous appartenons à une espèce à part, supérieure par essence . Nous n'avons pas à nous preoccuper des vulgaires contingences  quotidiennes, et chacun nous doit le respect "(1) Et tout ça sur le mode "ils savent qu'ils ont de la chance" alors qu'ils sont persuadés que tout leur est du  ...Charlie est un canard de droite ? je dois être con ... normal, chuis pauvre , donc jaloux et égoiste ...
heureusement , y avait Leny Escudero, pour appeler un riche un connard, pour rappeler que les breveteurs et leurs "royautés" sont des salauds ennemis de l'humanité ...  J'aime bien ce vieux bonhomme qui rappelle que en 36, en espagne, c'était un coup d'Etat, pas une guerre civile, qu'il est inadmissible qu'il y ait des pauvres dans ce monde qui a jamais été aussi riche, et que beaucoup de fric fait pas beaucoup de bonheur... Pas normal ça, je devrais comme tous les pauvres pas comprendre ce genre de discours ... le formatage a du louper quelque part .....
Et Marie Drucker de se pointer fort opportunément pour sauver le petit jeune homme propre sur lui d'une nouvelle attaque du vieux libertaire contre les "classes favorisées" ... lis bien ton prompteur marie ... que plus rien ne dérape ...


Je pense que prendre des speakeurs/speakerines ayant des problèmes de vue en leur déconseillant les lunettes ( pas assez sexy ... ) évite le recours au bandeau sur les yeux ... c'est ça la "liberté de la presse" ...


( 1 ) extrait de Nappy un docu gerbeux à la gloire de la jeunesse bourge ...

Commenter cet article

céleste 11/10/2006 19:27

oh, Leny Escudero! je l'avais oublié...nostalgie.
A bologne j'ai Arte j'ai donc regardé l'orgasme.;
sur les femmes, rien de neuf, sauf qu' elles étaient belles, touchantes.
les hommes: la ferme ardéchoise avec ces neuf pékins qui se frottaient sur un ours en peluche n'est pas arrivée à vaincre ma fatigue, je me suis endormie .
mais c'était effectivement regardable

les marques du plaisir 11/10/2006 16:07

euh ... intéressant mais non significatif ... à part effectivement le sexo-truc dont tout le discours était inconsciemment de l'ordre du "sans amour, le coit est triste" ... qui lui est trés significatif de l'air du temps ...en plus j'exagére toujours ... mais si peu ...

enzo d'aviolo 11/10/2006 15:46

pas vu F3 mais cela avait l'air coton! rien que le sujet....
Par contre, je te trouve sévère avec Arte, surtout avec la seconde partie sur l'orgasme masculin car c'est un sujet toujours non traité habituellement, car les mecs c'est bien connu, c'est basique! moi j'ai bien aimé même si je n'ai pas regardé jusqu'au bout.