Enlève ton masque Benoit, on t'as reconnu ... OPA hostile sur le parti socialiste ...

Publié le par les marques du plaisir

Le PDG de Vatican inc. déclarait , le 25 décembre 2005, dans une de ces Encycliques dont les caves vaticanes ont le secret  :
"L’ordre juste de la société et de l’État est le devoir essentiel du politique. Un État qui ne serait pas dirigé selon la justice se réduirait à une grande bande de vauriens,(...) le but d’un ordre social juste consiste à garantir à chacun, dans le respect du principe de subsidiarité, sa part du bien commun. C’est ce que la doctrine chrétienne sur l’État et la doctrine sociale de l’Église ont toujours souligné.(1) La doctrine sociale de l’Église argumente à partir de la raison et du droit naturel, c’est-à-dire à partir de ce qui est conforme à la nature de tout être humain. Elle sait qu’il ne revient pas à l’Église de faire valoir elle-même politiquement cette doctrine : elle veut servir la formation des consciences dans le domaine politique et contribuer à faire grandir la perception des véritables exigences de la justice et, en même temps, la disponibilité d’agir en fonction d’elles, même si cela est en opposition avec des situations d’intérêt personnel. Cela signifie que la construction d’un ordre juste de la société et de l’État, par lequel est donné à chacun ce qui lui revient, est un devoir fondamental, que chaque génération doit à nouveau affronter. S’agissant d’un devoir politique, cela ne peut pas être à la charge immédiate de l’Église. Mais, puisque c’est en même temps un devoir humain primordial, l’Église a le devoir d’offrir sa contribution spécifique, grâce à la purification de la raison et à la formation éthique, afin que les exigences de la justice deviennent compréhensibles et politiquement réalisables...
Nous n’avons pas besoin d’un État qui régente et domine tout, mais au contraire d’un État qui reconnaisse généreusement et qui soutienne, dans la ligne du principe de subsidiarité, les initiatives qui naissent des différentes forces sociales et qui associent spontanéité et proximité avec les hommes ayant besoin d’aide. L’Église est une de ces forces vives : en elle vit la dynamique de l’amour suscité par l’Esprit du Christ. Cet amour n’offre pas uniquement aux hommes une aide matérielle, mais également réconfort et soin de l’âme, aide souvent plus nécessaire que le soutien matériel. L’affirmation selon laquelle les structures justes rendraient superflues les œuvres de charité cache en réalité une conception matérialiste de l’homme : le préjugé selon lequel l’homme vivrait «seulement de pain»  est une conviction qui humilie l’homme et qui méconnaît précisément ce qui est le plus spécifiquement humain.
Le devoir immédiat d’agir pour un ordre juste dans la société est au contraire le propre des fidèles laïques. En tant que citoyens de l’État, ils sont appelés à participer personnellement à la vie publique. Ils ne peuvent donc renoncer «à l’action multiforme, économique, sociale, législative, administrative, culturelle, qui a pour but de promouvoir, organiquement et par les institutions, le bien commun» . Une des missions des fidèles est donc de configurer de manière droite la vie sociale, en en respectant la légitime autonomie et en coopérant avec les autres citoyens, selon les compétences de chacun et sous leur propre responsabilité . Même si les expressions spécifiques de la charité ecclésiale ne peuvent jamais se confondre avec l’activité de l’État, il reste cependant vrai que la charité doit animer l’existence entière des fidèles laïques et donc aussi leur activité politique, vécue comme «charité sociale»." .
Vous avez assisté, comme moi, au grand oral préalable des candidats au rachat de l'entreprise fondée par Jean Jaurès  . Qu'avons nous entendu, dans la bouche de "Madame Ségolène Royal" ? Ecoutez par vous même :



Ecoutez juste le début, le "désordre des choses, et l'ordre juste" ... ( personne vous empêche d'aller au bout hein ... ) .
Y a rien qui vous titille l'intelligence , si vous avez lu la prose Vaticanesque ?



Et là, c'est la révélation : Un tailleur Channel, quelques bijoux repiqués à une bigote de Neuilly, un peu de maquillage, un masque , et hop ... en plus de la robe à la jupe, ils ont l'habitude les ensoutannés ...  Le Vatican a fait enlever une militante socialiste et l'a faite remplacer par un légionnaire du Christ, ancien acteur de Cabaret Transformiste , devenu pape ....
L' a mis un peu de psycho de comptoir dans son discours, le petit pêre Bénédict XVI .... l'a intégré les mots si forts de Sainte Françoise Dolto, genre "violence qui est l'expression d'une émotivité parcequ'on est humilié, violence qui est l'expression d'une destructuration de l'indentité" , mais rassurez vous, les préceptes de Paul de Tharce maître es-interdits sont jamais loin façon "le role fondamental de la famille, c'est la transmission des interdits" ... C'est plus "Psy & Po", c'est "Psy & Catho" (3) ... Allez, enlève ton masque Benoit, on t'as reconnu, et t'as beau causer laîcité, c'est juste un moyen de se débarasser des concurrents ... On est plus dans les signes religieux ostentatoires, juste dans l'expression ostensible du religieux en phase rétrograde ( ben oui c'est possible, le religieux, comme tout élément de la société est soumis à des mouvements de progrés ou de réaction ... n'en déplaise aux intégristes laïques ) . T'as eu beau, Bénédict, pondre une profession de foi version socialo, dés que tu as eu des chances d'être vu au delà des limites ou il faut rester convenablement socialiste, tu as perdu à nouveau ton masque ... Allez, charrie pas, on t'as reconnu ...
Bon c'est vrai qu'aprés Jean Paul deux, t'étais en manque de reconnaissance idolatrique , pffff tu faisais pas se pamer les pucelles, tu émoustillais pas les mamies ... on t'écrivais pas de poêmes ... Là, tu as ta dose depuis quelques mois ... on a même eu droit à un superbe "je t'ai vu et tu m'as parlé" de ceux qu'on adresse à une Soubiroute ... alors, maintenant, tu tombes le masque, et tu rentres à la maison ... Pasque , les militants du parti de Jaurès, les héritiers de ceux qui restaient ostensiblement en dehors des églises au siécle précédent, les défenseurs de la laîcité , ils vont pas gober ton personnage ... ils vont pas tomber dans ce numéro de Frégoli , ils vont pas confondre Urne et Bénitier ...  T'as aucune chance ... enfin j'espère ...


A moins que tu ais entendu, Bénédict XVI, les mots que celui que tu as interdit de parole adressait, en septembre, dans un cimetière languedocien, à un ancien élu socialiste " tu sais la différence entre un socialiste et un con ? quand on est con, on le reste ... "  J'ai mal à la Gauche ..

Publié dans Délation...........

Commenter cet article

les marques 30/10/2006 09:24

ce qui me terrifie, c'est cette quasi-schyzophrénie qui fait tenir un discours socialisant pour les militants et un discours tout autre pour le grand public ... une sorte de Romano Prodi à la française ... non merci ....

Laflote 30/10/2006 05:18

Ben dis donc, et moi qui ne prenait pas le temps de venir chez toi 8-)Je me la suis reregardé la vidéo (nan parce que je l'avais déjà vu en direct) et tsssssss, mon immmmmmense inculture en matière de blablas de Bénoït a fait que je n'ai pas tilté... Merci à toi :-)Tu sais quoi, moi aussi j'ai mal à la Gauche :-(

eva_bien 29/10/2006 18:34

j'ai bien peur que le choix soit celui d'une cane à pêche ;;;

just_me 29/10/2006 16:17

la montée de la religion vous surprend ? mais elle a toujours été là bandes de naifs . par contre la montée du fachisme (toujours là aussi) ça vous fait rien ?  GRRRRRRRRRRRRRR
Dangereux certains propos il y a des des naifs qui vous lisent et des moutons de panurge qui suivront toujours la masse.
je suis une révoltée, une indépendante alors je voterai sûrement ni pour Ségolère ni pour Sarko désolée l'un comme l'autre me font froid dans le dos et pourtant je ne suis pas frileuse. leur but autant à l'un qu'à l'autre c'est l'ordre , la restriction, la punition, le retour en arrière enfin bref je n ne vois pas d'évolution de progression de changement . Sais pas où on va mais on y va mettez vos casques et vos protections le mur n'est pas loin (sans jeu de mot quoique ...)
Nous sommes manipulés  (suffit de voir les médias que je regarde de moins en moins d'ailleurs tellement ça me donne la nausée) oups non pas moi ils m'auront pas non non non (clin d'oeil)
liberté d'expression ? oui profitons en ça va pas durer !
bon courage à tous et toutes  pour choisir le bon ou la "bonne"  (et c'est pas hot) candidat(e) mais ne vous fiez pas aux apparences vous savez comme moi qu'elles sont trompeuses.
bibis 

les marques 28/10/2006 14:58

@ FMDS21 ... je suis bien plus nuancé, sur le terrain politique, que ne l'est Onfray sur le terrain philosophique ...Pour moi, le combat central reste le combat politique, et il est des religieux progressistes , qui sont des compagnons de route infiniment plus fréquentables que bien des "laïcistes" ...Le probléme est là ... le socialisme a t'il changé au point de se confondre avec ce contre quoi il se battait au siécle dernier ? Rerum Novarum, c'était le crédo des patrons ... C'était le sens de la remarque de Cardo ... Lui n'a pas changé de bord ... Je m'interroge sur la capacité de la gauche du PS a surmonter le traumatisme du "syndrome chevenement" ... qui lui fait avaler non plus des couleuvres mais des boas ... au nom du "faire gagner la gauche" ... mais quelle gauche ? celle de Bockel ??? les 0,94% de sociaux libéraux au dernier congrés du PS ? Celle qui est les habits neufs de la démocratie chrétienne ? Il reste une petite fenètre sur l'espoir, toute petite ... et avant qu'elle soit murée par la présidente putative ...