Je suis partout ... le retour ...

Publié le par les marques du plaisir

Je vous conseille de vous munir d'un sac à dégueulis , grand modéle ... Pendant la triste époque qui nous a valu de la repentance Mitterrando-chiraquienne, y avait un torchon qui s'appelait "la gerbe" ... et c'est de ça qu'il est question ... On avait eu Redeker, voila Yvan Rioufol ... Désolé, je cite pas, allez lire à la source ... sur le site du nouveau "Je suis Partout" .... J'ai pas envie de dégueulasser mon mulot ...
« Si vous voulez vraiment vous débarrasser des Juifs, alors, pas trente-six milles moyens, trente-six mille grimaces : le racisme !... Racisme ! et pas un petit peu, du bout des lèvres, mais intégralement ! absolument ! inexorablement ! comme la stérilisation Pasteur parfaite... Qu'ils crêvent tous d'abord, après on verra. » écrivait l'ordure Céline dans Bagatelles pour un massacre, 1937 ....
Ils ont foutu le feu avec leur annonce , depuis des semaines, de la commémoration des émeutes de 2005, Ils vendent depuis des années cette idéologie ou celui qu'est le plus fort peut tout se permettre, parceque la seule violence légitime, c'est celle du plus fort ... à grand renfort d'émissions de merde, de séries de merde, de cauetteries, de télé-réalité gerbeuse ...
Ils ont fabriqué des fauves avec leur apologie permanente de la loi du plus fort, ils ont fabriqué des Van der Lubbe, pour servir les desseins de leurs maîtres ...
Incitation au crime en bande organisée , Incitation à la haine raciale , c'est pas des délits ça ??? Bon c'est vrai que depuis que les bonnes ames  de la pensée athée ont commençé leur croisade alibi, on peut s'interroger ...


Publié dans Délation...........

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bruno 04/11/2006 18:59

Il y a quelque chose de définitivement pourri au royaume des médias dominants et je suis à peu près persuadé qu'ils sont à ignorer résolument (et aussi qu'il ne faut rien laisser passer aux médias alternatifs, enfin ceux qui le sont quand ils ne s'attaquent pas aux vieux o) ).Un autre exemple :Dominique Reynié est prof en Sciences Po, il a commis récemment un livre, "Le vertige social-nationaliste. La gauche du non." (à propos du non au référendum européen)http://oip.sciences-po.fr/fr/equipe/dre.htmOn notera l\\\'association (inversée ?) des deux adjectifs "social" et "nationaliste". Bon.France-Culture, maintenant. Raphaël Enthoven, animateur d'une émission où il invite des personnalités politiques, présente son dernier invité :http://minilien.com/?M5MyAb1DsrM. Enthoven est aussi prof à l'IEP, ceci explique peut-être cela :http://minilien.com/?Qq89u0xz5SOn notera la présence d'autres animateurs de France-Culture dans l'équipe de profs de Sciences Po, ce qui fait de cette station la porte-parole officielle de l\\\'IEP.

eva_bien 03/11/2006 23:44

Ce soir, j'écoutais sur ARTE un jeune homme bien comme il faut nous expliquer qu'il y avait une "industrie de la peur", que la peur créait des emplois........Je sais pas ce qu'il vendait le jeune homme, je zappais à la recherche de quelque chose de regardable, mais j'ai eu bien froid d'un coup!

les marques 03/11/2006 23:42

Il y a quelque chose de pourri, oui, des barrières morales qui se sont pourries au fil du temps, qui ont cédé et qui font que ce qui aurait valu à certains ignobles des coups de latte dans la gueule il y a quelques années,  leur vaut maintenant la compassion des bonnes gens ...

ayoub 03/11/2006 22:28

je ne sais pas pourquoi je lis le figaroc'est peut etre parce que l'avance je sais que je ne serai pas d'accord.Bref, ton billet est tout simplement bien écrit. je trouve cette tendance à "comparer" les victimes, à stigmatiser les uns, à créer les haines un sale jeu... Je ne sais pas, mais "il y a quelque chose de pourri..."Ayoub

céleste 03/11/2006 19:52

la montée des religions me désole.
Chacune contre les autres et la mienne est la meilleure, la plus grosse puisque c'est moi qui ai le plus de fidèles.
Tout ceci repose sur la misère, l'inculture, le manque de vision du futur.
Moins de civilisation, plus de religion.
Plus de religion, plus de haine, pourtant  "Dieu" sait si ils prônent l'amour, les uns et les autres
mais l'amour sélectif   :" Tu aimeras ton prochain comme toi même, si il est de ta religion pas de problème, sinon  tu fais semblant, ou presque,  des fois qu'il serait dangereux, et dès qu'il a le dos tourné."
allez encore un petit coup de vino bianco