Pas de Jus ce soir ... merci qui ?

Publié le par les marques du plaisir

J'écrivais jeudi "ils se foutent de votre gueule et vous avalez" ... en fait on a eu l'illustration la nuit dernière, que bientôt, vous aurez plus que les couleuvres à avaler ... Le crash électrique s'est produit, il a été relativement rapidement résolu, les bienfaits de la privatisation du secteur de l'énergie ne se faisant pas encore totalement sentir ... Comment en effet le "marché" béni soit son saint nom, peut il résoudre ce probléme de schyzophrénie économique qui consiste à se livrer à des investissements non rentables ??? La consommation d'électricité, comme pour tous les produits non stockables, nécessite des investissements de capacité de production permettant de faire face à la consommation maximale prévisible . Or, ces pics de production nécessitent des capacités de production qui resteront inemployées 350 jours par an ... donc des investissements non rentables ... et le role de l'entreprise privée , c'est de dégager du profit ... Il conviendrait donc d'inciter les consommateurs à modérer leur consommation, à trouver des consommations alternatives .. mais le rôle d'une entreprise privée, c'est d'optimiser sa part de marché , donc d'inciter ses clients à consommer au maximum ... Y a des inconciliables, dont l'un des fondamentaux est qu'intérèt public et dividende des actionnaires sont totalement inconciliables ... Les différents projets de directives sur la libéralisation du marché de l'électricité, préparées sous la houlette de la commission européenne présidée par Jacque Delors, membre éminent du Parti Présumé socialiste Français ont amené les entreprises nationales de production d'électricité à entrer dans un monde de logique concurrentielle ... de profit , plutôt que de service ... Nous venons de vivre une première alerte ... juste un conseil, achetez des bougies, et des polaires ... Les pannes d'électricité à l'américaine sont devant nous ... Merci qui ??????



Euh ... si on enfermait les partisans de la privatisation de tous les services publics dans des cages à hamster, ça ferait peut être un peu de jus ... écolo en plus ....

Publié dans coup de sang

Commenter cet article

les marques 06/11/2006 00:11

euh ... magnifique yoyotage de Overblog ... et magnifique inattention de ma part ... :o(((je rectifie ...

ayoub 05/11/2006 22:40

tu avais pas mal de juspour poster le même billet trois fois :)Et puis, il n'y a pas que le secteur energetique, il y a l'eau par exemple qui n'est plus un bien humain, mais devient de plus en plus un bien privé, voir par exemple les crises dans l'amérique latine suite aux privatisations du secteur de l'eauIl y a d'ailleurs un excellent documentaire, qui s'appelle The Corporation qui traite de l'impact des multinationales dans l'economie, l'ecologie et sur les sociétés.Je vais bientot le mettre en ligne :)Ayoub

Lutin 05/11/2006 21:42

Et ben ca serait une excellente source d\\\'energie avec tous les lettres qu on tape mdr

les marques 05/11/2006 14:58

plus on avance dans le XXI éme siécle, plus je comprend que certains , comme Michel Jeury aient arrété d'écrire de la "fiction spéculative" ... elle devenait de moins en moins fictionelle ...Reste que les enfants bien nourris feront tout pour préserver leur "monde" cf ce billet

céleste 05/11/2006 14:47

« L’économie qui changeait le monde s’est transformée en une économie du déchet. Abandonnée à l’état de détritus, la nature dévastée compose en une fois l’excrétion et le repas d’une rentabilité qui dévore tout sur son passage et se dévorera elle-même.Démanteler les usines et les services publics afin de préserver le dividende des actionnaires participe d’une gestion de l’immondice. Qu’adviendra –t-il de l’homme économisé ?  (…) il court le risque de régresser plus avant.  (…) Dans les ruines d’une civilisation marchande où l’argent détermine toutes les formes de relation, des hordes de débris humains survivent en exploitant et en massacrant leurs semblables »
Raoul Vaneigem "Nous qui désirons sans fin"
C'est le début de l'implosion, bientôt le chaos, tous ne survivront pas , adieu les enfants bien nourris du consumérisme, les survivants crééront un autre monde, pourquoi pas meilleur?