OPA réussie sur le Parti Socialiste ...

Publié le par les marques du plaisir

Putain, ce matin, le Figaro nous dévoile comment Vatican Inc.(TM), et ses filiales européennes ont réussi leur OPA idéologique hostile sur ce vieux fleuron de l'industrie politique française qu'est le PS ... Faut dire qu'au départ, ils détenaient en propre 0,65% du capital, même si certains des dirigeants de l'actionnaire majoritaire étaient sortis des centres de formation de la holding vaticanesque , ou de ses entreprises soeurs britanniques, allemandes ou nord-européennes ... L'actionnariat traditionnel disposait d'une confortable minorité de 45%, une jolie minorité de blocage qui assurait la stabilité de l'entreprise ... :
"Ils se sont laissé diluer. Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius disposaient, au départ, d'une part des voix au sein du PS, comme on dispose d'une part du capital d'une entreprise. Mais en lançant sa campagne d'adhésion par Internet, le PS a procédé, en quelque sorte, à une augmentation de capital : 70 000 adhérents de plus, soit 50 % d'actions supplémentaires.Et DSK et Fabius ont oublié de souscrire, laissant les partisans de Royal rafler les sièges à l'assemblée générale des actionnaires. Leur part relative s'est donc réduite comme peau de chagrin."
Bon, à part que dans le cas présent, y a pas d'autorité de régulation des marchés pour jeter un oeil sur les conditions de l'OPA, ni de commission européenne pour mettre son veto sur la création d'une entente illégale néo-libérale qui va détenir une part de marché dans le paysage politique français faisant largement penser à un quasi-monopole ... Bon c'est vrai que c'est un peu bizarre d'être obligé de se plonger dans la presse de droite pour trouver une analyse des évènements de ces derniers mois ... mais faut dire qu'à gôche, y a un max de membres de l'ancien conseil d'administration qui sont en train d'essayer de cirer les cuissardes de la nouvelle Mêre Supérieure , en espérant avoir droit à un prie-dieu , une écuelle de bouillon de poule , un bout de chabichou, et une paire de charentaises ... Et, coté des entreprises sous-traitantes, on se prépare à un durcissement des conditions de soumission ... Pasque, vu la majorité écrasante qu'elle s'est payée avec ses actions au rabais, Notre Dame du Marais, elle va pouvoir les prendre aux couilles, les dirigeants des filiales non-compétitives et les sous-traitants ... va falloir qu'ils rampent ...  Mais de toute façon, l'histoire etait écrite, "c'est le marché qui décide" et avec le super boulot qu'a fourni sa grande potesse , la publicitaire Nathalie Rastoin , cette grande humaniste qui oeuvre pour le bonheur des lapins mécaniques, des zamateurs de conne modèle reduit, en les abreuvant de prédigérés , d'écureuils qui vont leur bouffer les éconocroques, de people ready, des éphèbes verts qui sentent bon pasqu'ils utilisent le savon qui ... , des buvez pissez ,  et tous ces produits si "wellfare" que vend la multinationale suisse qui livrait du lait en poudre à des pauvres qu'avaient pas d'eau potable ..., le marché, il a acheté la ou la pub lui a dit ...
Je pense que d'ici quelques mois, il lui restera plus qu'a finir de licencier les quelques uns qui auront pas su se moderniser totalement, changer le nom de la boutique, le logo ... et roule ma poule ....
Pour le logo, j'ai une idée ... la colombe portant
le rameau d'olivier, ça devrait bien le faire ... genre :

De toute façon, les seuls concurrents ont pas accés au "marché" , enfin, aux rayonnages du PPA ... à moins d'accepter les marges arrières genre la tournée du facteur, ou des trucs plus intimes encore, n'est ce pas clémentine ... ou d'abjurer , et de rejoindre la communauté des croyants ...
Y a juste un truc ... des fois, la faim déclenche des émeutes, des pillages, et les gens s'approprient des choses ... alors, on peut encore réver ???
Réve ou cauchemard ??? l'avenir nous le dira ...




Publié dans soumission.sociale

Commenter cet article

les marques 19/11/2006 12:52

euh ... gueule de bois ... langue de bois, c'est du même tonneau ...

Laflote 19/11/2006 08:59

Quel billet, diantre, mais quel billet... Je n'ai même pas la force d'écrire ce que je ressens depuis jeudi dernier. Heureusement que certains l'écrivent pour moi ;-)