Raz le cul des femmolâtres ....

Publié le par les marques du plaisir

Faut que je me surveille, je deviens grôssier , moi ... Déjà, ça commençait à me les briser grave du côté du "cauchemard de futur" ... :
  • "Une rose blanche parmi les éléphants rouges, elle incarne l'évolution du statut social des femmes et le renouveau de la politique française . Femme Royal qui reussit à tirer son épingle du jeu face à ces politiciens machistes ... "
  • "Une femme, face à un probléme ou une situation, a un esprit d'analyse autre que celui d'un homme . Vous savez écoutez, vous savez entendre . Tout cela fait votre force, vous gagnerez."
  • "Jamais un mot n’eut assez de vertu pour provoquer le frémissement d’un brin d’herbe, mais le moindre de sa bouche à elle émeut les cœurs et fait vibrer les foules aimantées par son aura.
    Sa parole pénètre, ébloui, agit . Elle n’expose ni n’explique, elle apprivoise simplement, c’est ainsi . Ségolène accomplit un rite, elle subjugue en s’offrant corps et âme, sans pudeur ni retenue car son destin est scellé : l’élu c’est ELLE."
Mais là, la contagion s'étend ... :
  • "Reposes-toi bien Clémentine! La semaine devrait être chargée"...
  • "Si tu es désignée, tu auras mon ardeur" ...
  • "il me semble que le nouveau “combat structurant” comme le dit clementine c’est de trimballer des valeurs positives; meme a l’extreme gauche. Des valeurs d’amour ! des valeurs féminines ... c’est ca la modernité." ...
On fait plus de politique, on se croirait dans une cour de récré, à l'heure de l'envoi des SMS de soutien aux candidates de la star ac ... Avec , en prime ce putain de postulat à la con qu'une femme, c'est forcément porteur de valeurs positives , c'est forcément progressiste, c'est "mieux" quoi ... Ben désolé, les femmolâtres, Laurence Parisot est une patronne de choc dans la lignée de Sellières, Angéla Merckel, c'est une sorte de Christine Boutin version teutone, Michelle Bachelet, elle a utilisé la police anti-émeute crée par Pinochet pour casser du lycéen , Condoleza Rice est un faucon de la pire espèce, et que je sache, la "feminité" de Tatcher l'a pas empéché de multiplier les mesures anti-sociales ... et je vais pas chercher Lucréce Borgia ou Elisabeth Batory ...  Arrétons avec ces non-argumentaires ...


bon, sur le coup, je perd 2 ou 3 lectrices et 2 ou trois clementinolatres ... même pas peur ...

Publié dans coup de sang

Commenter cet article

Liberté 05/12/2006 22:03

D'accord avec vous sur bien des points.

Il faudrait ajouter aussi que le groupisme dont vous parlez est largement entretenu par les medias de masse.

Je pense que les ravages dus au fléau qu'est le matraquage médiatique sont insufisamment dénoncés.

les marques 05/12/2006 16:04

euh, désolé de contredire, c'est pas elles qui deviennent hystériques, nan, ce sont les foules qui les entourent ... preuve magnifique d'égalité des sexes , Zidane et Pimprenelle déclenchent des "comportements d'excessif enthousiasme ou d'excessive adulation de la part d'un groupe" ...

Amarula 05/12/2006 15:19

Oui, vous avez raison, il n'y a rien de pire qu'une femme au pouvoir, elle se transforme aussitôt en amazone hystérique  (Ouaf, vais-je me perdre moi-même comme lectrice ?) sans mesure ni respect pour personne. D'ailleurs les femmes ne devraient même pas voter ..

les marques 05/12/2006 12:15

euh ... Drucker, Martin, Lux ... oui, c'est des pôtes d'Elisabeth Tessier .... :o)))

les marques 05/12/2006 12:12

la question est pas de "taper sur les gonzesses" ... mais plutôt sur ceux qui vouent une sorte de culte malsain à la "nature douce et généreuse de la féminité" ( pasque c'est typiquement un dicours sexiste )  ... et celles qui en jouent ... pour assouvir leur soif de pouvoir ... on a l'illustration depuis quelques années que "la classe dominante" permet l'accés au pouvoir de femmes ayant des idées réellement libérales ... Quand à l'accés au pouvoir de porteurs/porteuses d'idées progressistes, je pense que le sexe n'a pas grand chose à voir dans tout ça ... faut pas s'attendre à voir la classe dominante favoriser l'accés au pouvoir de quelqu'un/e qui combat ses intérèts, et ce de manière unisexe ... Juste pointer du doigt l'état de nombre de gens qui ne sont plus capables de penser "ailleurs" que dans le groupisme par rapport à tel ou telle .... avec une "aggravation" du phénomène quand l'objet d'admiration est une femme ... Je persiste à penser que les stéréotypes de "genre" sont des constructions idéologiques qu'il convient de combattre ...