Putain, faites la taire ....

Publié le par les marques du plaisir

On connaissait délacée, délabrée, déplacée, délavée, déconnée ( quoi que , là chuis pas sur ... mais déconner oui, chuis sur ) ...
Allons y, aprés les bravitudes et autres justeries, voilà t'y pô que Notre Dame du Marais nous rajoute un nouveau "bon mot" à son catalogue déjà bien lourd ... Parait que sa "campagne n'est pas délancée" ... On était largement habitué aux deconnades linguistiques des journalistes dont l'absence de liberté d'esprit joue au plus fort la paye avec les libertés qu'ils prennent avec la langue française et ses règles ( style JM Apathie qu'écrit couramment sur son blog "dés lord" , yes mylord, et en plus 5 6 fois dans le même papier, mais l'est pô le seul ... ) ... Mais pour la Madonne du Charentes-Poitou, c'est plutôt la course avec le petit Nicolas dans le registre bien "mépris du peuple" ... Pasque, hein, moi je connais des mamies qui manient encore l'imparfait du subjonctif, appris en un temps ou l'on allait rentrer les vaches au retour de la communale ... Bon d'accord, c'était avant l'outil scripteur et autres délires pour de pédagogos ... Mais à vouloir faire peuple  simple, en terme de vocabulaire, la dame finit par surtout montrer qu'elle est déconnectée pas connectée du tout avec ces "français" dont elle pense qu'ils ne savent plus, depuis la mort de Marchais Krazuky Beregovoy  Madame Michu, ce que pouvoir d'achat veut dire ...  Sur ce terrain, celui du vrai "populisme" (dans sa connotation péjorative, batie au siécle dernier, à savoir celui pratiqué par les ordures qui flattent la médiocrité, les pires haines du sous-prolétariat et de la petite bourgeoisie déchue pour asseoir leur pouvoir ... ), Notre Dame du Marais et le petit Nicolas appliquent à merveille ces recettes que décrivait Serge Halimi en mai 2006 dans le Diplo, ces recettes qui ont si bien réussi à la droite américaine et à ses avatars européens, Blairistes ou Schroederistes ... Bon, c'est vrai que la madonne innove grave, en introduisant dans la recette une dimension psy&catho du plus bel effet ... la dernière en date étant la mise en place d'un confessionnal à roulette en liaison directe avec la vierge mêre candidate ... ou la "spiritualité" du bellâtre de Saône et Loire ...
Me vient une idée terrifiante ... et si la droite se mettait à se gausser de la candidate de l'ordre juste de l'autorité juste, de la justesse juste, ... sur le mode "oh ma brave dame, not bon Monsieur Sarkozy risque rien, hein , pasque leur candidate à la gauche, elle semble un peu "juste"  ..." ???
M'est avis que pas mal de confiance devrait se "déliter" ... et qu'une stratégie de campagne partirait en couille ...


Petites précisions linguistiques :
"un peu juste"  terme fétiche des journalistes sportifs pour  parler de ces dopés à qui il manque toujours un coup de seringue pour courrir le 110 M haie sans se ramasser à la première haie ...
"partir en couille" terme utilisé durant la nano-seconde ou le chateau de carte penche , indépendamment des engagements politiques de son batisseur vers la droite ou la gauche ... est invariablement suivi de "merde" au moment ou le dit batisseur réalise qu'il va devoir ramasser les 13 jeux de 72 cartes sur le carrelage du salon ...
Toute ressemblance ... vous connaissez la suite hein ...

Publié dans citations

Commenter cet article