Machine molle ... trés molle ...

Publié le par les marques

Molle, bien molle ... gluante ... début des années 70 ... Welcome in Pompidouland ... en ces temps ou l'on pouvait être interdit d'exercice de la médecine pour avoir diffusé un tract dans les lycées intitulé "apprenons à faire l'amour" ; ou les fonctionnaires se devaient d'avoir un mode de vie conforme à la morale et aux bonnes moeurs ; ou l'on se retrouvait dans l'un des nombreux placards de l'ORTF pour avoir arboré un sourire narquois ; ou l'on interdisait un canard pour une couverture qui déplaisait ; ou les RG plaçaient des micros dans les bureaux d'un journal ; ou l'on introduisait la notion de responsabilité collective des manifestants ; ou les mafieux du SAC cassaient du colleur d'affiche de gauche ; ou un certain Jean Marie Le Pen, et ses amis chassaient le "raton la gouine et le pédé" ; ou les milices patronales rebaptisées "syndicats libres" brisaient les grèves à la barre de fer ; ou les nazillons de l'UNI tentaient de "libérer" les universités ; ou l'on foutait en taule les "salopes" qui avaient avorté ; ou une loi anti-casseur mettait en oeuvre la responsabilité collective des manifestants ; foutue démocratie dure ...
On avait appris quelques trucs sur le monde qui nous entourait, surtout à gueuler notre révolte, notre refus de plier, de nous soumettre ... De l'entonnoir de Debré au Larzac 1973, des actions contre la droite médicale aux actions contre les patrons harceleurs, du "volem viure al pais" des manifs de soutien au mouvement viticole aux cocktails molotov contre le Consulat d'Espagne de Franco qui garrotait allègrement des Basques qui n'étaient pas encore des "terroristes"... des petits matins face aux nervis d'occident sous l'oeil bovin impassible des Gardes Mobiles aux affrontements avec les gros bras du syndicat maison des sous-traitants d'IBM tentant de briser les piquets de grève ... Et il y avait toujours un élu socialiste , pour s'assurer que les flics restent dans les limites du raisonnable de la loi ... Fichés, bien sur ... tous, sans exception ...



La machine molle chantait :

WE KNOW WHAT YOU MEAN

What do you know about nothing people?
You sell yourself so you can buy more
What do you care about bluffing people?
Does it make you want to try more?

We know what you mean
We know what you've seen
We understand

What do you care about bluffing people
Throwing sparrows from the treetops
What do you care about nothing people?
When you're waiting at the bus stop

I'm very glad to hear that
We understand the sky will be visible soon
We understand the sky will be visible soon

Soon soon soon you will be obliged to try
Soon soon soon to reach your moon and die

What do you care about nothing people?
You sell yourself so you can buy more
What do you care about nothing people?
And does it make you want to try more?

It's very nice to know

Everybody sing now
An optimistic future

L'optimistic future, ils l'avaient entraperçu un soir, sous acide ...
Une trentaine d'années plus loin ... on est en plein dans les remontées d'acide ... molle, molle, la machine ... 30 ans pour déconstruire le "nous", 30 ans pour arréter l'histoire, 30 ans pour dissoudre la lutte de classe, 30 ans pour sectionner les quelques connexions neuronales qui permettaient de percevoir l'oppression ...
Pasque l'oppression, elle est plus là que jamais ... Oh, on dira plus rien au fonctionnaire pédé, tant qu'il blogue pas ; on dira rien au prof de collége s'il se contente de rouspéter en salle des profs ; on fera pas interner le CPE s'il reste un gentil toutou policé ; on dira rien à l'inspecteur du travail tant qu'il sait respecter le patron ; on dira rien au client mécontent tant qu'il ne dénonce pas sur le web ; on enverra pas le GIPN contre les vacataires des centres de tri postal, tant qu'ils restent sagement à coté de leur téléphone, à attendre leur 243 000ème CDD ; on dira rien au salarié , pour peu qu'il ait intégré que son seul ennemi, c'est son frère de misère ; les RG ne mettront pas de micro dans les rédactions , les patrons s'en sont chargé depuis bien longtemps ; on fera pas saisir un journal , pourquoi martyriser ses amis ; on fera pas filer les mal-pensants, on s'en fout on a leur ADN, et le contenu de leur disque dur ; on aura plus besoin de cogner sur les défenseurs des migrants, tout le monde a intégré qu'ils sont le mal, absolu, le danger ... ; on aura plus d'emmerdeurs qui gueulent "des moutons pas de chars d'assaut", tout le monde a intégré qu'ils sont là pour permettre de circuler ; bienvenue dans le monde merveilleux de "monNombril.com" la france de maintenant d'aprés ... Le monde merveilleux de la connerie glorifiée, de la soumission à l'autorité glorifiée ... Papon est mort ? ah bon ... et alors ??? des milliers de maires se couchent devant les diktats de quelques potentats locaux ... des millions de "citoyens" ne veulent qu'un monde sans vagues, s'abreuvent aux émissions de propagande du Radio Paris des pôtes à Laulau , en quéte d'un nouveau maréchal qui leur apprenne les raisons de souffrir pour la rémission de leurs péchés ... oh, ils  sont plus en feldgrau, les marionnettistes, non, ils donnent même parfois dans l'uniforme rebelle ... ils ne fusillent plus, ils n'interdisent plus ... non, ils ont leur belle collection d'armes non-léthales ... leur enfance a été bercée par le doux monde du "prisonnier" , on ne meurt plus pendu aux lampadaires , fusillé contre un mur de cimetière, on englue dans le désespoir, on noie dans la solitude , on ne torture plus pour "faire parler" , non, les grandes oreilles captent tous nos mots jetés sur le web, on n'interdit plus la presse , les propriétaires l'ont épurée, de toute façon, plus personne ne peut lire nos graffitis, entendre nos cris de colère, on leur a  crevé les yeux et les tympans déconnecté le lobe temporal médian, à grands coups d'hypnose télévisuelle , à grands  coups de sur-stimulation du système limbique ... dictature molle ... trés molle ... gluante ....
Bienvenue au village , Numéro 6 ....



Bienvenue dans la France d'Aprés ... la France des 500 sans contre-pouvoir ... pourquoi faire, ils sont les Number 1 ... et ils vous ont appris à ne plus être des millions .....

Soft Machine ¤ machine molle ¤ prisoner ¤le prisonnier ¤ meilleur des mondes ¤ dictature molle ¤ medef ¤ parisot ¤ hypnose ¤

Publié dans coup de sang

Commenter cet article

les marques 20/02/2007 19:32

euh ... je sais pas si un tel degré d'atteintes neuronales, ça se soigne ....

céleste 20/02/2007 15:50

parfait, bravo!c'est tout à fait ce que je ressens et cette nouvelle dictature est d'autant plus difficile à combattre qu'elle utilise la violence de façon détournée, elle pèse sur les esprits, endort, menace les emplois, menace la sécurité, asservit.il va en falloir de l'énergie pour se sortir de ce bourbier!

les marques 19/02/2007 18:13

c'était juste pour vérifier si ça marchait hein pasque ce serait plutôt ::0062:

les marques 19/02/2007 18:05

:0011:

areuh 19/02/2007 14:16

ça pourrait s'appeler "Les trente pas glorieuse", à faire lire à beaucoup de jeunes dont on a remplacé le cerveau par des platines de jeux, pour en sauver quelques uns.