SALAUD ....

Publié le par les marques

Tu te sens pas coupable de la traite négrière ?  ESCLAVAGEOT-COLONIALISTE !!!
Tu te sens pas coupable des camps, des chambres à gaz ? ANTISEMITE  !!!
Tu te sens pas coupable des discriminations ? SALAUD DE RACISTE !!!
Tu te sens pas coupable des violences sexistes ? SALAUD DE VICIEUX MASCULINISTE !!!
Tu te sens pas coupable de dénoncer les dérives de MGB ? SALAUD D'ANTICOMMUNISTE !!!
Tu te sens pas coupable des agressions homophobes, des atteintes à l'intégrité de l'environnement, du massacre des bébés phoques  etc ...??? SALAUD SALAUD SALAUD !!!!
Bon, y a aussi la variante, si t'es pédé, noir, juif, nana, ou arabe ... SALAUD DE TRAITRE !!!
On voit apparaitre, cycliquement quelques Torquemada en Devernois, baggy's, jean's, ou autre "uniforme tribal" dénonçant le "malleus maléficarum", prononçant l'anathème et allumant le bucher ... Dans les années 70, ils étaient "surveillants généraux" de l'orthodoxie de la myriade de groupuscules marxisants , dans la plus pure tradition des commissaires politiques ou des kapos garde rouge ... De nos jours, ils sont "défenseurs" des minorités"victimes", ces succédanés de classe ouvrière que nous ont bati les penseurs de l'ultra-gauche avant d'amorcer leur reconversion professionnelle en intellos sarkozystes, élus socialistes, ou philosophes télévisuels ... Et ils veillent sur leur fond de commerce, pire que les adhérents d'Euralis sur leurs hectares d'OGM ... Bien maintenir leurs ouailles dans les limites de leur paroisse ... On a appelé ça le confinement ... mais on parlait de poulets face au H5N1 ...   Cette atomisation des luttes contre la barbarie capitaliste , faut quand même pas se tromper ... si elle permet à certaines névroses individuelles d'exprimer toutes leurs compétences , elle permet surtout à CE système, à SES chiens de gardes, à  SES idéologues, d'éviter la reconstruction de ce NOUS qu'ils ont si patiemment déconstruit ... de jouer en permanence de ces micro-NOUS ( ces agrégations de JE devrait on écrire ) ... les uns contre les autres ...  conjonction des luttes ou oppositions des boucs-émissaires, chacun se balançant SES martyrs à la gueule, comme "ultime défense" face à la "mise en accusation"  ???
Influence des Torquemadas et maladresses d'expression ... et les acteurs de la boîte à vomi peuvent se délecter ...
Quand on écrit "la responsabilité de l'état français dans la colonisation et la traite négrière" , sans préciser clairement que cet Etat est l'outil d'une classe pour maintenir sa domination, comment s'étonner que l'immense majorité de ceux qui persitent à croire que l'Etat est au service du bien commun se sentent désignés comme "coupables" ???
Quand on parle de "responsabilité de l'Etat Français ( dans son acception Vichyste ) dans le génocide des juifs" , sans préciser que dés 1940, cet "Etat" n'avait plus d'existence légale,  comment s'étonner que ceux qui persitent à croire que l'Etat est au service du bien commun se sentent désignés comme ignobles ???
Quand on demande de légiférer pour "que la loi rende dorénavant impossible la condamnation quasi-automatique pour dénonciation calomnieuse des femmes qui n’ont pas pu rassembler assez de preuves pour faire condamner au pénal l’agresseur ; que l’obtention d’une relaxe ou d’un non lieu en cas de plainte pour violences faites aux femmes ne soit plus un critère suffisant pour faire condamner une plaignante dont la mauvaise foi n’a pu être prouvée" laissant entendre que les parquets engagent des poursuites systématiques ( et sexistes ) , c'est introduire le présupposé que "les femmes" sont forcément victimes ... et incapables de mensonge, dénonciation calomnieuse, et autres villennies ... c'est créer une présomption de culpabilité ou d’innocence basée sur la "génétique" dérangeante, sur le plan juridique, politique et éthique, qui délégitime pour pas mal d'hommes l'intégralité d'un discours indispensable ...
Quand on écrit un peu partout qu’il y a une différence de salaire entre hommes et femmes de l’ordre de 20% à emploi égal , alors qu’il y a une différence de ressources ( hormis pour les cadres, qui ont tous et toutes adhéré, en son temps à l’individualisation forcenée des carrières ) qui n’est pas due à une discrimination salariale des vilains employeurs mâchistes, mais qui est le reflet des discriminations dont sont victimes les femmes dans l’accés à l’emploi et dans les conditions d’exercice de l’emploi, on décrédibilise tout discours sur les inégalités ...
c'est donner à l'ennemi les armes pour se faire abattre ...
Bien souvent, on n'a affaire qu'a des maladresses de rédaction, des rédactions par trop "intellectuelles" ( dans le sens ou elles font appel à des références que le vulgaire pékin que je suis n'a pas forcément ... ) , ou des légendes urbaines statistiques .
Mais y a pas intérét à faire le se faire remarquer ... Pasqu'on retrouve là nos 
Torquemada en Devernois, baggy's, jean's, ou autre "uniforme tribal", et que je te déclenche la procédure d'exclusion de la communauté des croyants, le procés en sorcellerie, avec anathème, bucher, et tout et tout ... Le Torquemada, c'est monsieur propre, les talibans et l'enfant roi, crétin autiste et égotique à lui tout seul ... La seule vérité qui soit révolutionnaire, c'est la sienne, celle de SA perception de la "douleur du monde" qu'il a fait sienne dans un élan christique ... Le Torquemada en Devernois, baggy's, jean's, ou autre "uniforme tribal" , c'est le produit de 30 ans de néo-libéralisme, c'est ce qui nous paralyse, c'est ce qui empéche la conjonction des luttes en une lutte globale, celle de la reconstruction d'une identité collective des classes populaires, à l'échelon de la planête, pour enfin détruire cette entité, qui elle s'identifie au "collectif" la bourgeoisie capitaliste ...
Le
Torquemada en Devernois, baggy's, jean's, ou autre "uniforme tribal" c'est un obstacle qu'il nous faut franchir ... dont il nous faut nous affranchir ???

A lire :
sur la victimisation
sur l'homme nouveau
sur l'enfant post-moderne

Communautarisme ¤ Victimisation ¤

Publié dans Alternative à Gauche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

emcee 10/03/2007 10:08

Post S: c'est mieux, mais ça manque de paragraphes...
(Mon com' étant passé comme une lettre à la boîte, je rejoue).

emcee 10/03/2007 10:04

Bon, je vais tenter un com' un peu plus propre que le précédent et pas trop mégalowomane non plus. Je veux juste dire, qu'en effet, on n'est pas arrivés! La campagne qui fait rage actuellement, avec tous les partis de droite (et assimilés, ou prêts à l'être, malgré les slogans contraires) qui se sont bien mis à l'abri des vilains gauchos qui pourraient bousculer l'ordre qu'ils se sont établi en est la preuve. Et ça fait peur. Parce c'est un pas énorme qui a été franchi pour empêcher le peuple de s'exprimer. C'est vrai qu'en 2005, ils ont été plutôt échaudés. Et, au lieu d'entendre les revendications de la base, ils se sont dit: "plus jamais ça!". Et tant pis pour la démocratie. La démocratie c'est une chose trop importante pour qu'on la laisse entre les mains du peuple. Bonne journée.

les marques 09/03/2007 23:52

ben c'est effectivement le sentiment de cet immense gachis que génère l'incapacité à "penser global", ce global dont on parle tant et que l'on ne conçoit que dans sa perception de sa réalite ... partielle et déformée ... et y a des jours ou tu te dis "putain, on y arrivera jamais" ...

emcee 09/03/2007 21:33

Ca y est: j\\\'ai tout bien relu trois fois. Et je suis d\\\'accord (si j\\\'ai tout compris, bien sûr). Moi, je suis d\\\'accord sur (ce qui est dit sur)ces chapelles qu\\\'on se crée en se frottant le ventre mutuellement avec toujours le même discours figé, les mêmes poncifs séculaires, les mêmes préjugés, les mêmes cibles. Et rien qui avance, en fait.On ne se rapproche jamais, on est sur des lignes parallèles. Par ex, les syndicats, incapables de produire du neuf, répètent à l\\\'envi les slogans mal digérés de 68 pour appâter le chaland et poursuivent inexorablement leur oeuvre de sape pour éviter au pouvoir une déculottée mémorable. La preuve, aussi, c\\\'est le gâchis qu\\\'a finalement produit cet élan populaire antilibéral. Chacun est retourné à ses chères études et laisse actuellement les militants s\\\'invectiver, brûlant soudain ce qu\\\'ils avaient paru adorer. La preuve, aussi, c\\\'est ce que j\\\'appelle le "féminisme de salon" où les démarches sont tout aussi sectaires et peu réalistes. Encore faudrait-il aller sur le terrain pour connaître les réalités, au lieu de brailler sur des détails. Comme la laïcité et le voile. Mais, là, je ne me lance pas, parce que je ne suis pas souvent entendue. Et il y a plein d\\\'autres occurences que je pourrais citer. Mais je ne veux pas monopoliser.

les marques 09/03/2007 18:13

ce qui me fout vraiment les jetons, c'est que je pense qu'ils ont déjà gagné ... que tout est perdu, dans les affrontements tribaux "souffrance contre souffrance" ... que la machine n'a produit que des invertébrés et des égotiques ... qu'il est peut être bien trop tard ...