écoutez ce silence ... 1 salarié est tué tous les jours par son patron ...

Publié le par les marques

et encore je suis surement en dessous de la réalité ... bon, quand j'ècrit  "son patron", c'est pas à prendre au pied de la lettre , c'est soi le "patron stricto-sensu", soit l'un de ces innombrables garde-chiourmes kapos hommes de main contremaitres et autres DRH ou lumpen-DRH ... et encore, ils parait que le chiffre de 300 à 400 suicidés du travail, l'est bien en dessous de la réalité ... parce que de ces choses là, on en cause pas ... ( c'est  un truc de tafiole incapable de donner tout ce qu'il a pour le bien de l'entreprise, de se tirer une balle dans la tronche, une preuve d'inadaptation sociale ... )  ... 300 à 400 suicidés du travail , qu'il faudra bien, un jour, rajouter au passif des 482 accidents du travail et des 493 décés des suites de maladies professionelles, et des 707 400  accidents de travail de 2005 ...
Bon c'est vrai que globalement, le nombre d'accidents du travail décroit depuis plus de 20 ans, grâce aux efforts imposés par une législation contraignante, y compris sur le plan économique, puisque les cotisations accident du travail des employeurs ( des grosses entreprises ) sont indexées sur leurs "résultats" ...
Bon , c'est vrai que l'arrêt de la cour de cassation du 22 février dernier qui permet de qualifier en "accident du travail"  un suicide ou à une tentative de suicide si l’acte « est survenu par le fait du travail » va imposer aux employeurs la mise en oeuvre de "l’obligation de sécurité de résultat auquel il est tenu, notamment en matière de harcèlement ." ( lire l'excellente analyse de l'arrêt, et de ces conséquences juridiques sur droit du travail ) . Et on voit arriver les premières déclarations d'entreprises qui vont recycler leurs gourous spécialistes de programmation neuro-linguistique et autres managers de l'âme ... Vont continuer à bosser, vous affolez pas, hein ... aprés avoir passé leur temps à expliquer aux salariés que "tout ce qui leur arrive dépend de leur comportement ou de leur personnalité" , maintenant, ils vont devenir "chargés de mission d'écoute et de compréhension" ... juste pour leur expliquer qu'ils sont des gros nazes et que la honte rejaillira sur leur famille jusqu'à la 10ème génération , d'avoir un lien avec des qui sont même pas capables de se faire un peu mal pour faire plaisir à papa-maman au patron ... Juste les maintenir sur le tranchant du rasoir ... Parce qu'il faut pas se faire d'illusion, hein ... la phase compassionelle actuelle , elle a fourni aux pisse-copie du PPA de quoi faire de bien beaux titres, pasque la "victime" fait vendre ... et que je te verse une larmichette par-ci, et que je te fais le gros plan qui tirera un sanglot à margot par là ... mais comptez pas sur eux pour dénoncer la symétrie de méthode entre ces sectes qui refleurissent tous les ans comme les marronniers à la une des organes du Popaganda-abeiltung et les méthodes modernes de pressage de citron management des ressources humaines qui sont le signe de la modernitude ... Pas expliquer au monde aux esclaves qu'il y a 30 ans , on ne parlait pas de harcèlement mais il y avait des grèves ... de nos jours, il n'y a plus de grèves ... juste des individus confrontés à leur incapacité d'adaptation, comme disent les gourous ...
Rassurez vous, les 2,8 millions de petits salauds, et les quelques gros, n'iront pas cracher sur la tombe des suicidés du travail, ils sont bien trop bien élevés pour ça ... ils continueront à scruter les cours de leurs actions ... en s'assurant que pas un Filoche ne dépasse ... 1 salarié par jour assassiné pour le profit de quelques actionnaires ... responsables et pas coupables , parait il ...
Mais ils nous ont interdit l'usage de la boite à mandalles ... ils peuvent y aller ... soumission no-limit ...


suicide au travail ¤ patrons assassins ¤ manipulation mentale ¤ capitalisme meurtrier ¤

Publié dans Alternative à Gauche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

R.B 15/03/2007 19:05

Je te sens... je vous sens... et c\\\'est comme une plaie en moi... qui s\\\'écoule... et m\\\'entraîne.
Sens NOS SANGS SI PROCHES. Et cette manière de dire... qui me prend à la gorge et me rapproche de vous.
Je vous ai pris - ce jour -  quelques morceaux de vous... de quoi tenir debout.
Et vos mots... et sa voix de lion... qui chante... enfante... au fond de moi.
Je suis cette autre R . B ...qui vit de ses yeux "nos chemins se croiser"... et qui ne se soumet pas "aux divisions de l\\\'absurde et du retranchement" quand la vie hurle nos nécessaires convergences.
LUTAR... SIM... até a morte !