Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers

Publié le par Eva_bien

Pas sur que tout le monde ait suivi le lien sur mon post d'hier aprés-midi ...


Jean Ferrat
NUIT ET BROUILLARD
Paroles et musique: Jean Ferrat

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers,
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés,
Qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants,
Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent.
Ils se croyaient des hommes, n'étaient plus que des nombres:
Depuis longtemps leurs dés avaient été jetés.
Dès que la main retombe il ne reste qu'une ombre,
Ils ne devaient jamais plus revoir un été

La fuite monotone et sans hâte du temps,
Survivre encore un jour, une heure, obstinément
Combien de tours de roues, d'arrêts et de départs
Qui n'en finissent pas de distiller l'espoir.
Ils s'appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel,
Certains priaient Jésus, Jéhovah ou Vichnou,
D'autres ne priaient pas, mais qu'importe le ciel,
Ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux.

Ils n'arrivaient pas tous à la fin du voyage;
Ceux qui sont revenus peuvent-ils être heureux?
Ils essaient d'oublier, étonnés qu'à leur âge
Les veines de leurs bras soient devenus si bleues.
Les Allemands guettaient du haut des miradors,
La lune se taisait comme vous vous taisiez,
En regardant au loin, en regardant dehors,
Votre chair était tendre à leurs chiens policiers.

On me dit à présent que ces mots n'ont plus cours,
Qu'il vaut mieux ne chanter que des chansons d'amour,
Que le sang sèche vite en entrant dans l'histoire,
Et qu'il ne sert à rien de prendre une guitare.
Mais qui donc est de taille à pouvoir m'arrêter?
L'ombre s'est faite humaine, aujourd'hui c'est l'été,
Je twisterais les mots s'il fallait les twister,
Pour qu'un jour les enfants sachent qui vous étiez.

Vous étiez vingt et cent, vous étiez des milliers,
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés,
Qui déchiriez la nuit de vos ongles battants,
Vous étiez des milliers, vous étiez vingt et cent.

Tchadiens, Tamouls, Kurdes, Sri Lankais, Ivoiriens, ... on parle plus de wagons plombés, non, juste de bêtes A320, mais au bout du voyage, qu'est ce qui a changé ???
Qu'est ce qui va changer pour ces dangereux délinquants de droit commun chinois que notre beau pays va pouvoir extrader allègrement ...
Mais aussi qu'est ce qui est en train de changer dans notre beau pays pour que les actes de résistance ne soient plus clandestins, pour que certains courent le risque d'inculpation pour rébellion, entrave etc, toutes ces jolies qualifications juridiques qu'adorent les dictateurs de Pékin ???


" Résister se conjugue toujours au présent. "
Lucie Aubrac

Diffuser cette vidéo est un acte interdit ...
Diffuser cette photo aussi ?

Rafle ¤ Rampal ¤ 20 mars 2007 ¤ RESF ¤ Paris 19 ¤ sarkozy ¤ le pen ¤ raciste ¤ ministère de l'immigration ¤

Publié dans coup de sang

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Parapluie 22/08/2007 12:01

Et bien, je ne connaissais pas cette vidéo.Autant le policier que la réaction des congénères alentours me supéfient.Quand une partie du peuple ne crois plus en l\\\'organe de l\\\'exécutif, n\\\'est-ce pas la guerre civile...Wait and see.