questions ...

Publié le par les marques

Depuis mon retour à la merdre vie , je suis agité de cette interrogation ... comment faire ... Comment faire pour avoir un poil de prise sur ce monde qui part en vrille ... sans attendre le grand soir qui permettra de mettre en route la machine à fabriquer les commandes de l'avion qui permettront de voler vers un avenir radieux et tout et tout ...
Bon, me suis planté, comme pas mal d'autres, avec mon putain d'optimisme bêêêlant ... Un poil de mauvaise appréciation de l'étendue des dégats de 20 ans de travail de vaacum-cervelle ... de fabrique à crétins pédagogoisée à grands coups de référentiels bondissants ... de libération par la grace de St Auchan , ou Ste margo-méga 3-6-9-12 ... de souffrance allégée par la flotte de régime spéciale conne ... de faites confiance à papa - maman pour savoir ce qui est bon pour vous ... de trouille de l'autre - inconnu ... de bouillon de culture névrotique anarco-ecolo-alternatif ... Je suis mes névroses, et le premier qui les égratigne est un monstre ...
Putain, dans quel état je retrouve cette "gauche alternative" dont on a voulu croire que ... Rien n'a bougé ... pas un cil, pas un poil ... immobile ... engluée dans ses débats d'un autre temps ... engluée dans le nombrilisme de ses membres ... engluée dans son cahier des charges à approuver avant de débattre de la possibilité de débattre de la mise en débat des conditions nécessaires à la mise en oeuvre de débats préalables à toute action ... Oui, nous vivons dans un monde difficile ou, contrairement à ce que nous avons pu croire, il ne fait pas bon être femme, pédé, moche, vieux, handicapé, et même pauvre ... et même parmi nos semblables ... mais imposer en préalable à toute action de batir des rapports pacifiés entre nous, imposer en préalable à toute action pour notre survie que cette survie soit écolo - féministo - correcte, c'est ... comment dire ... c'est un peu space comme diraient les djeuns ... Moi j'aurais tendance à dire con, mais je me réfrenne ... Me font penser à mon passage éclair dans un obscur groupuscule mao-stal , au tout début des années 70 ... Avant garde révolutionnaire auto-proclammée, clandestine, et tout et tout ... un binz ou un certain nombre de grands malades, qui 30 ans auparavant auraient connu une brillantissime carrière de confesseur - directeur de conscience, s'exerçaient au redressement moral des déviants ( étant sous entendu qu'avant la révolution prolétarienne qui que, hormis les dirigeants vertueux , la troupaille n'était qu'un troupeau de pêcheurs, adeptes de plaisirs bourgeois etc ... ) .  Bon, chuis pas resté longtemps dans la secte, préférant déjà un jarret en gelée arrosé d'un moulin à vent à  un bol de riz à l'eau ... j'ai rien compris à la révolution qu'ils m'ont reproché ... alors qu'en fait, je n'avais aucun gout pour l'ascèse ... C'est dingue ce que, depuis qu'on lui a fermé l'accés au séminaire, la petite bourgeoisie a su envoyer ses enfants qui avaient les "qualités pour" exercer du côté des "alternatives" ... Alors, on s'est retrouvé , un petit groupe de mecs et de nanas ( elles , avaient vécu de l'intèrieur les débuts du féminisme non mixte, et elles non plus n'avaient rien compris, refusant de subir le droit de cuissage non-machiste de quelques chéfesses en mal de chair fraiche ... ) à nager dans les eaux de Lutte Occitane ... dans cette zone de flou ou l'on pouvait revendiquer le droit aux plaisirs, intervenir dans le débat politique qui envahissait les rues de Perpignan à la vallée du Rhône, oser des "volem rien foutre al pais" en réponse aux "volem trabalhar al pais" de la gauche respectable  ... naviguer entre l'internationale situationniste et les fêtes de village du midi viticole ... bomber "decrochez notre camarade" sur ce christ géant qui tronait à 2 pas du Peyrou,  et asperger Royer de capotes remplies de Yaourt, sans qu'on nous impose même de causer occitan ...
Quand je parlais, l'autre jour de gauche joyeuse, c'est à cet esprit de liberté que je pensais ... A une gauche débarassée des censeurs de tous poils, des pères fouettards, des empécheurs de jouir ensemble en rond, en carré, ou en solitaire, des enfants naturels de Bernadette Soubirous et de Saint Just ... Parce que pour l'instant, comment dire ... ça fait pas envie ... ni l'autre monde, ni le 328ème avatar de l'internationale post-bolchévique ... et en plus c'est pas, ça peut pas être  efficace ... l'ante-pénultième déclinaison de ces mondes de cauchemard qui ont fini du coté de Tirana , de Moscou, ou des départs vers les stages de jeûne ...



Gauche joyeuse ? Putain, elle est ou, cette première pierre  ??? Qu'on la trouve, et on s'organise une de ces fêtes pour la pose ...

Publié dans Délation...........

Commenter cet article

les marques 04/09/2007 11:14

au moins ... :-))mais  personne n'oserait bombarder Boutin de capotes au yaourt ... surtout pas nos copines féministes ...

Veig 04/09/2007 10:50

Ah putain, bombarder Jean Royer de capotes pleines de yaourt...Je suis sûr que 90% des lecteurs de ce blog ne savent même pas qui c'est, on n'en parlait déjà plus au début des années 80 ; moi-même je n'ai découvert son existence que par un livre de Cabu, "La France des beaufs", qui était une compilation de ses reportages-BD parus dans Hara-Kiri / Charlie Hebdo dans les années 70...Jeunes gens, sachez que comparée à Royer, Christine Boutin passerait pour une Clara Morgane trotskyste.

paysan bio 30/08/2007 14:23

et il y a la réponse
pasca

les marques 30/08/2007 13:10

je l'ai refait :-))

paysan bio 30/08/2007 12:53

Marques dis,t'as bien cliqué sur anonyme sous le commentaire? par contre il ne faut pas oublier de signer dans ton commentaire.