NE LES APPELEZ PLUS CAMARADES ...

Publié le par les marques

pas qu'ils nous aient laissé tomber , non ! Ceux là n'ont jamais été des notres ... Jamais ...
Je me souviens d'un temps ou nous pouvions nous retrouver dans la rue avec ceux qui les avaient précédé,  derrière des banderoles communes, derrière nos drapeaux encore rouges , une internationale à la bouche ... Je me souviens d'un temps ou ces sénateurs socialistes droit sorti de la suite de Jules Moch du midi viticole servaient de "boucliers humains" pour éviter les déchainements de la police Giscardienne ... Je me souviens d'un temps ... pas si lointain, en fait , 30 ans, c'est rien à l'échelle de cette histoire qu'on nous annonce figée à jamais ... ou l'on pouvait s'engueuler entre "camarades" , parce que parfois, nous allions un peu loin,  parce qu'ils étaient tellement rangés ... mais  nous avions des trucs en commun ... avec eux , les notables socialistes du "midi rouge" , au contact de leur peuple, de notre peuple, le même ...ce contact qui n'était pas seulement "exercice de campage" mais une part de leur réalité quotidienne ... de réunions cantonales en fetes de village, de manifs viticoles en piquets de grève ... au contact de vrais gens ... Bon, faut reconnaitre qu'ils avaient pas peur du peuple, même si parfois ils se faisaient consciencieusement allumer ... Faut dire qu'ils assumaient l'héritage , les drapeaux rouges, l'internationale, 36, la résistance qui avait pour beaucoup soudé des liens avec ce peuple, pour lequel était née l'utopie du programme du CNR, ils assumaient les utopies et les vilennies, les bidasses en Algérie du tandem Moch-Mitterrand, parmis d'autres ... Le contact était encore possible , contact avec des Huillier, des Maffre Bauge, contact avec les syndicalistes de la CFDT qui étaient en pointe des luttes ,  Contacts un peu rudes parfois ... virils comme l'on dit en pays de rugby ... Contacts malgrés tout entre "camarades" ...
30 ans sont passés ...
Ils ont laissé la place , les notables ... trop vieux ...
Leurs héritiers , on les connait tous ... cette dame bourgeoise, fille d'officier supérieur catholique , cet ancien petit chanteur à la croix de bois ancien dirigeant ami de toujours de Arnaud Lagardère, à qui il a refilé les kiosques à journaux de la capitale, et la Croix Catelan, le racing Club de France et l'échec de Paris 2012, dont les biographies sont si savamment  polissée par quelque ancien du kgb  que toute mention de ses activités professionnelles a disparu ... les autres je les ignore, ils ont déjà vendu leur part d'héritage pour acheter une charge auprés de notre bon mètre maitre .

l'une ne jure que par le beau Tony et son amie Michèle, son modéle, La matraqueuse d'étudiants et de salariés qui ont enfreint la régle : "Je n'accepterai pas que mon engagement en faveur de la justice sociale ne soit pas reconnue"
l'autre ne se montre que parmi ses relations : les amis du Naboléon ... et expulse ceux qui osent le critiquer
les appeler camarades ? perso, je ne m'y risquerai pas ... comme dit la conne vendeuse de rillettes, nous n'avons pas les mêmes valeurs ... et ils savent nous le faire sentir ... nous ne sommes pas de leur monde ... où plutôt ils ne sont pas du notre ... le leur, c'est celui de ces familles de maitres de forge qui allaient visiter leurs pauvres ... ces pauvres méritants sélectionnés par le chanoine pour une distribution de fringues usées ...  leur monde c'est celui des sacristies antichambres des pouvoirs, garantes de l'ordre moral social immuable et juste ...
"Il n'est pas nécessaire d'être de droite pour reconstruire la gauche" disait Fabius aujourd'hui ...
Et si on la reconstruisait sans eux  ???


petites réflexions, en passant ... J'ai désespérément cherché sur la toile des trucs sur les années 70, le mouvement viticole, les CAV , Jeannot Huillier , et Emmanuel Maffre Bauge ... et j'apprend que Maffre Bauge est décédé pendant mon voyage au fond du trou, en juin ... C'était un mec bien ... un homme de gauche ... un syndicaliste capable de mettre une région dans la rue ... Salut Camarade ...

et en prime un salut camarade à zalea télé qui a cessé d'émettre ...

additif 31 /08/ 10h03 ...
"Affirmant par ailleurs que les socialistes ont accepté depuis longtemps l'économie de marché, M. Hollande a souhaité que la "déclaration de principes" du PS soit revue. "Ce n'est pas simplement le marché qu'on doit accepter, mais aussi la mondialisation, parce qu'elle est là", a-t-il dit ..."
bienvenue au club de ceux - celles qu'on n'appellera plus que salope messieurs-dames ...

« On est socialiste à partir du moment où l’on a cessé de dire : Bah ! C’est l’ordre des choses ; il en a toujours été ainsi et nous n’y changerons rien. » Léon Blum au procés de Riom ...

Puis pour faire chier quelques laïcistes ... et parce que le centre lacordaire était un lieu de bouillonnement du refus des fatalités, au temps de Maffre Bauge ... en un temps ou certains leaders de l'extrème gauche Montpelliéraine ne pensaient pas encore leur avenir comme porte flingue de Notre Dame du marais ...  Le « c’est comme çà », tueur du « Plus jamais çà » de celui qu'on appelait Cardo ...

Publié dans coup de sang

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

paysan bio 31/08/2007 23:23

pour Emmanuel,pendant tout le discours je l'imaginais en train de sourire dans son cerceuil.un bel hommageça fait chaud au coeurmerçi Marques d'avoir trouvé ça.pascal

paysan bio 31/08/2007 23:02

ça pête la classe le nouveau décord.

les marques 31/08/2007 16:46

bah, là, on est en train de voir la meute de loups se transformer en ce qu'ils ont toujours été, des chiens de garde ... pour leurs maitres du CAC 40 ... et on est tous en train d'attendre de voir ce qui va se passer ......à part ça ça va ... j'ai même refait les peintures ... du blog ...

paysan bio 31/08/2007 14:45

bonjour Marques,je jure que je ne l'ai pas fait exprès pour la ressemblance.j'avais décidé de ne plus m'occuper de ce qui se dit ou se fait chez les socialos.(espèce en voie d'O.P.A.isation par la droite)j'ai juste été déçu qu'ils se servent du parti railleur pour essayer de réhabiliter Notre Dame du Marais.je préfère lire ta prose que mes colères un peu puériles.tu ne nous as pas dit:comment va ta santé actuellement?